Créer un mini bassin dans son jardin pour une ambiance zen
Realise your gardening dreams

Créer un petit bassin de jardin soi-même

Une jolie manière d’agrémenter votre jardin, qu’il soit grand ou petit, est de créer un petit jardin aquatique avec des contenants en zinc, en bois ou en plastique. Enterrés ou hors sol, avec ou sans pompe, la réalisation de ces petits bassins n’est pas compliquée, et tient même sur une terrasse, à condition de respecter l’équilibre entre plantes oxygénantes, plantes épuratives et poissons, et de choisir la bonne exposition. Explications.

Un mini bassin en bois ou terre cuite tempère les variations de températures

Le contenant idéal pour un mini bassin de jardin

En plus d’être très esthétique et d’apporter une touche zen à votre jardin, un petit bassin permet aux insectes tels qu’abeilles, papillons, libellules et aux oiseaux de venir se désaltérer. C’est votre contribution à l’équilibre et à la biodiversité !

Pour le choix des récipients, optez pour la récupération ou l’achat de seconde main : une bassine en zinc type ancienne laveuse, une poubelle en plastique ou un baquet en bois. Attention, le zinc et le plastique vont surchauffer s’ils sont exposés plein soleil. Nous recommandons donc le baquet, car le bois est idéal pour tempérer les hausses comme les chutes de températures.

L’exposition d’un petit bassin 

Le type d’exposition de votre petit bassin est déterminant pour le choix des plantes aquatiques et l’équilibre de cette flore. Ce qu’il faut retenir : 

  • Une exposition plein soleil est possible, d’autant qu’elle convient à deux plantes stars du bassin de jardin, le lotus et le nénuphar. En revanche, l’eau du bassin va s’évaporer plus rapidement, surchauffer davantage et mettre en péril les espèces de plantes ou de poissons qui s’y trouvent. Deux solutions pour remédier à cette surchauffe : enterrer le bassin dans le sol afin de limiter l’impact des températures hautes comme basses ou entourer le bac de pots de fleurs pour temporiser la surchauffe. On déconseille de toute façon plus de 6 heures d’exposition au soleil direct. Le capteur météo smart Sensor de GARDENA sera un bon allié !

L’exposition à la mi-ombre et même à l’ombre est aussi possible mais modifie le choix des plantes aquatiques. Heureusement, il y a la vanille d’eau, merveilleuse plante dont les longues feuilles flottent à la surface de l’eau qui est idéalement adaptée pour une exposition mi-ombre. Un autre avantage ? La prolifération des algues due à la photosynthèse sera moins importante qu’en plein soleil. Attention toutefois en hiver à la chute des températures, avec une eau en dessous de 6 degrés, les poissons ne résisteront pas.

Les nénuphars oxygènent l’eau d’un petit bassin

Les plantes aquatiques d’un petit bassin de jardin

Les plantes aquatiques s’épanouissant dans les étangs et les bassins naturels trouvent parfaitement leur place dans un mini bassin végétal. À condition de respecter un équilibre entre plantes oxygénantes, plantes émergeantes et plantes flottantes. Car chacune d’elles remplit un rôle bien précis. En moyenne, notez qu’elles se plantent sous 0 à 60 cm d’eau dans un bassin d’1m2 environ.

  • Les oxygénantes poussent dans ou sous l’eau. Comme leur nom l’indique, elles apportent de l’oxygène à l’eau du bassin, et sont à choisir en fonction de la profondeur de votre bassin. Ce sont les nénuphars, les vanilles d’eau et les lotus.

  • Les émergeantes poussent les racines dans l’eau, la tige et la tête à l’air et se plantent à des profondeurs variables. Elles épurent l’eau du bassin et l’embellissent. Ce sont la presle du Japon qui ressemble au bambou, l’iris d’eau ou la pontédérie qui garde son feuillage en hiver.

Les flottantes n’ont pas de racines ancrées dans le sol et flottent à la surface de l’eau. Elles sont également épuratrices et oxygénantes. Ce sont les laitues et jacinthes d’eau, ou l’utriculaire commune.

Réaliser un mini bassin de jardin de 80 cm à 1m2 en moins d'une heure

Pour un bassin de 80cm à 1m², comptez 5 plantes : un nénuphar (au soleil) ou une vanille d’eau (à mi-ombre) avec 1 à 2 plantes émergeantes et 1 à 2 plantes oxygénantes. Choisissez un nénuphar nain car un nénuphar à taille adulte s’étale sur 2m² environ.

Une petite pompe solaire ou électrique brasse l’eau d’un petit bassin
  • Choisissez un baquet en bois d’une profondeur de 80 à 100cm.

  • Garnissez-le d’une bâche de bassin.

  • Déposez au fond 15 à 20cm de terreau aquatique exclusivement. 

  • Plantez votre plante oxygénante, -nénuphar, lotus ou vanille d’eau- dans ce terreau : les racines vont s’étendre sur tout le fond et profiter d’un maximum de matière organique pour une belle floraison et surtout remplir son rôle d’oxygénation.

  • Les autres plantes, émergentes ou oxygénantes, sont plantées dans des paniers aquatiques en plastique percé ou en fibres naturelles. 

  • Remplissez ces contenants de terre aquatique bien humide et plantez. Calez la terre dans les paniers en les couvrant de cailloux ou de pierres.

  • Remplissez doucement votre baquet d’eau jusqu’aux 2/3. Préférez l’eau courante à l’eau de pluie, très pauvre en minéraux.

  • Créez des paliers à l’aide de briques ou de pots en terre retournés ajustés à la profondeur de plantation des plantes. Consultez les sites spécialisés qui précisent ces profondeurs selon les variétés.  

  • Calez si besoin les supports de palier entre eux avec des pierres. Et déposez vos paniers dessus.

  • En dernier, déposez à la surface de l’eau les plantes flottantes.

Il sera nécessaire de remettre de l’eau toutes les semaines. Une petite pompe solaire ou électrique permet un bon brassage de l’eau et de l'oxygène. Elle limite aussi les écarts de température et vous profiterez de surcroît du doux son de l’eau qui s’écoule.

Les poissons rouges mangent les larves de moustiques

Des poissons rouges dans un petit bassin 

Avant d’introduire des poissons rouges, attendez que le bassin ait trouvé son équilibre. Leur nombre dépendra des dimensions et du volume : comptez un volume de 50 litres d’eau pour un poisson de 10 cm de long. Ils aiment vivre à plusieurs ! Tous les poissons n’ont pas le même comportement, certains mangent la végétation, d’autres fouillent la terre et troublent l’eau, et leur prolifération peut déséquilibrer l’eau. Mais ils luttent contre les moustiques en gobant leurs larves.