couteau-emousseur-gardena

Reconnaître les "bonnes" mauvaises herbes

Conseils jardinage

Les mauvaises herbes ne sont pas toutes si mauvaises ! Contrairement aux idées reçues, certaines se révèlent être de véritables alliées au jardin mais aussi en cuisine. C’est pourquoi il est important de reconnaître les différentes variétés pour désherber son terrain intelligemment. Après tout, la nature est bien faite !

Définir les mauvaises herbes

Une mauvaise herbe est une plante qui ne pousse pas à l’endroit désiré et que l’on arrache parce qu’on la juge indésirable. Mais, certaines adventices participent grandement à la biodiversité et présentent de nombreux avantages. En réalité, elles ont une bonne raison de sortir de terre. Elles indiquent généralement un déséquilibre dans le sol de votre jardin ou potager.

Certaines variétés comme l’oxalis, le chiendent, l’armoise ou encore la bardane, doivent être éliminées sous peine d’étouffer vos massifs. Les chardons, la renoncule rampante, l’ambroisie, le liseron ainsi que les ronces peuvent aussi être coupées sans regret car elles risquent de vous blesser et d’être très difficiles à retirer car elles poussent très rapidement. Mais d’autres ne doivent pas forcément être éradiquées.

 

03517-20-L-015-47cm.tif

Reconnaître les adventices qui vont aider le jardin

Certaines plantes qu’on appelle mauvaises herbes participent à la préservation de la biodiversité et ont donc parfaitement leur place au jardin. La marjolaine, le pissenlit, la berce, la chicorée sauvage ou encore la bourdaine servent d’abri aux insectes pollinisateurs (notamment les abeilles) ; le sureau, le mouron des oiseaux, l’aubépine et la bourse à pasteur nourrissent les oiseaux ; le trèfle, le rumex ou les fabacées enrichissent le sol naturellement alors que les pâquerettes sont des aimants à insectes auxiliaires (qui peuvent vous débarrasser de certains nuisible comme les pucerons). D’autres plantes ont des vertus insoupçonnées. En effet, la tanaisie et fougère aigle sont des insecticides naturels tandis que les orties peuvent être transformées en purin d’ortie.

 

pissenlit-gardena

Distinguer les adventices à cuisiner

Parmi les adventices se cachent des variétés comestibles, idéales pour garnir vos recettes estivales ! Le pissenlit, le pourpier, la cardamine, l’ail des ours, le fenouil et même les jeunes feuilles de pâquerette sont délicieuses en salade. Les feuilles du chénopode se mangent de la même façon que celles des épinards et l’amarante à de grandes qualités nutritionnelles. Par ailleurs, la sauge, le bleuet ou bien la chélidoine ont des propriétés médicinales très intéressantes.

 

pourpier-portulaca-oleracea-gardena

Pratiquer le désherbage sélectif

Le désherbage est une étape importante dans les travaux de jardinage pour avoir un espace extérieur entretenu et agréable. Mais, il est aussi important de laisser la nature reprendre ses droits par endroits. Au potager, enlevez les mauvaises herbes qui prennent trop le pas sur vos plantations ou qui sont source d’humidité excessive à l’aide d’un couteau désherbeur. En revanche, laissez se développer les variétés sans danger pour vos plants. Enfin, n’utilisez jamais pas de désherbant chimique.

 

00822-20-L-008