primevere-printemps-gardena

La plante du mois de février : la primevère

Conseils jardinage

La primevère symbolise l’espoir, la croissance et le nouveau départ. C’est donc LA plante du printemps par excellence ! Cette plante vivace issue de la famille des Primulacée est l’une des premières à fleurir dans l’année. Elle conviendra parfaitement aux jardiniers amateurs puisque son entretien est très facile. En pleine terre dans le jardin, en pot ou en jardinières sur un balcon, elle mettra de la couleur dans votre espace vert.

Comment et quand planter les primevères ?

Il existe des centaines d'espèces de primevères aux coloris très différents dont les floraisons ne se font pas à la même période. Néanmoins, leur culture reste similaire puisqu’elles doivent être plantées au printemps dans un sol riche et bien drainé. La primevère doit être placée dans un endroit semi-ombragé et plutôt frais afin que l’ensoleillement ne soit pas trop fort sur son feuillage. Si le sol est lourd, vous pouvez le bêcher avec une fourche-bêche et ajouter un peu de sable pour l'alléger.

Selon les variétés, plantez-les en pleine terre pour former des massifs mais aussi décorer des plates-bandes, des bordures ou un muret ou installez-les dans des jardinières ou des pots.

primevere-printemps-gardena3

A quelle fréquence arroser les primevères ?

La primevère demande un arrosage régulier, surtout au début de la plantation, hors gelées. Le sol ou le terreau doit toujours être humide. Faites cependant attention à ne pas noyer la plante pour éviter que les racines ne pourrissent. Vous pouvez lui apporter de l’engrais organique (compost, algues, fumier…) tous les 15 jours au besoin. Il est recommandé d’arroser les fleurs 2 à 3 fois par semaine en automne et au printemps et tous les jours en été.

Comment entretenir les primevères ?

Concernant les petits travaux d’entretien, ils ne sont pas nombreux. Mettez des gants et retirez simplement les fleurs fanées au fur et à mesure et les feuilles mortes aux pieds des massifs ou dans les jardinières. Il est possible de multiplier la primevère par semis, ou par division de la touffe tous les 3 à 4 ans, une fois la floraison terminée.

Pour les potées, il peut être nécessaire de faire un paillage aux pieds de la plante pour la protéger du gel en hiver. En revanche, les primevères plantées en pleine terre sont rustiques et supportent donc bien la chute des températures. Vous n’aurez pas besoin d’installer de protection hivernale.

 

primevere-printemps-gardena4

Comment lutter contre les maladies et les limaces ?

Si la primevère est facile à cultiver, elle est très prisée par certains parasites. En cas de dégâts causés par des limaces, placez de la cendre ou des copeaux de bois pour les éloigner de vos fleurs. Dans le cas d’une invasion d’araignées rouges, optez pour une pulvérisation d’acaricide. Si vous remarquez la présence de pucerons, douchez les massifs. Enfin, faites attention aux oiseaux, qui adorent les pétales de cette vivace et sa sève très sucrée !

La primevère est aussi sensible à la pourriture grise – qui s’installe en cas d’humidité notamment dans les serres – et à la rouille. Un traitement à la bouillie bordelaise est recommandé une fois par semaine pendant trois semaines. Au préalable, coupez les parties atteintes avec un sécateur en prenant soin de bien désinfecter l’outil avant et après utilisation, réduisez les arrosages et aérez bien la terre à l’aide d’une griffe à fleurs.

 

primevere-printemps-gardena5

Quel emplacement pour les primevères en intérieur ?

Certaines variétés peuvent tout à fait s’épanouir en intérieur. Dans ce cas, ajoutez une couche de gravier ou de billes d’argile au fond du pot pour que la terre soit bien drainée et éviter que l’eau ne stagne. Pensez aussi à mettre les primevères à l’extérieur la nuit. 

primevere-printemps-gardena6