taupiere GARDENA

Tout connaître sur les ennemis et les amis du jardin !

Conseils jardinage

Qu’ils soient végétaux ou animaux, le jardin regorge d’auxiliaires, mais aussi de nuisibles et parasites qu’il est indispensable de connaître pour en révéler les bienfaits ou au contraire les éradiquer. A l’instar des pucerons, limaces et campagnols, certains d’entre eux peuvent faire des ravages dans les massifs de fleurs et les cultures du potager quand d’autres viennent aérer votre terre ou sont de bons indicateurs de la santé de votre jardin. Et parfois, ce n’est pas toujours ceux que l’on croit…

Parasites : lutter contre les limaces et les escargots

Il suffit d’un épisode pluvieux pour voir apparaître escargots et limaces dans votre jardin. Les ravages commencent car ils sont capables de consommer jusqu’à 40 % de leur poids. Il y a donc intérêt à connaître leur habitat et leur période d’activité.

  • Escargots et limaces recherchent, pour proliférer, des endroits sombres, frais et humides comme les feuilles mortes, les planches de bois, le paillis ou les roches
  • Leur période d’activité s’exerce d’avril à octobre, lorsque les températures s’adoucissent
  • Ils laissent des traces reconnaissables : de grands trous dentelés et des dépôts translucides collants sur vos jeunes plantes, racines et tubercules. Pour limiter les risques d’invasion et la prolifération des gastéropodes, vous pouvez utiliser des répulsifs naturels en prévention, tels que le marc de café ou les coquilles d’œuf, ainsi que certaines plantes alliées.

Mais les escargots et les limaces ne sont pas le seul combat à mener au jardin : les invasions de pucerons sur les rosiers font aussi des ravages.

Lisez ici tous nos conseils pour éradiquer les escargots et limaces au jardin.

 

escargot-jardin-gardena3

Auxiliaires : les vers de terre au jardin

Mal-aimés pour leur aspect inesthétiques, les lombrics ou vers de terre méritent pourtant toute l’attention des jardiniers. Car ils jouent un rôle fondamental dans l’équilibre des sols du jardin et garantissent une terre en bonne santé :

  • Les lombrics aèrent et ameublissement le sol par leur déplacement
  • Les galeries et aspérités qu’ils créent permettent d’oxygéner le sol
  • Ils assurent le recyclage des matières organiques et leur décomposition
  • Ils protègent les plantes contre les maladies

Vous voulez les attirer ? Réservez-leur des feuilles mortes, de l’herbe ou du compost et évitez de travailler trop profondément votre terre.

A l’instar des vers de terre, certaines mauvaises herbes et champignons vous renseignent sur la qualité de votre sol et sur sa bonne santé. Apprenez à connaître les bonnes mauvaises herbes qui participent à la biodiversité de votre jardin ; et découvrez toutes les qualités des champignons, notamment leur rôle capital dans l’écologie des sols.

Lisez notre dossier complet, pour tout savoir sur les bienfaits des vers de terre.

vers-de-terre-gardena

Nuisibles : lutter contre les campagnols au jardin

Le campagnol ou rat taupier est un petit rongeur végétarien capable de faire des dégâts considérables dans un jardin en attaquant les racines des légumes, des arbres fruitiers et des végétaux en général. Pouvant mesurer jusqu’à 22 cm, il avale chaque jour l’équivalent de son poids en racines, soit 300 grammes ! Une fois installé, il est très difficile à déloger, alors pour éviter une infestation, il est préférable de bien connaître son ennemi :

  • L’entrée de son terrier est oblique (contrairement à celui de la taupe) et sur le monticule de terre se mêlent racines, brindilles et plantes
  • Un monticule que l’on a creusé et qui se referme en quelques minutes ou en 6 heures maximum indique un terrier de campagnol
  • Le campagnol crée son habitat directement sous son garde-manger en creusant des galeries sous les rangées de légumes du potager : c’est lorsque son pied s’enfonce dans l’une d’elle que le jardinier identifie sa présence !
  • L’invasion peut être très rapide : avec un temps de gestation de 3 semaines et jusqu’à 6 portées par an de 4 à 5 petits, le campagnol agrandit bien vite sa famille…

Le campagnol est donc un ennemi redoutable qu’il est difficile de déloger une fois installé. Pour le repousser naturellement, on peut mettre à mal son odorat très développé avec des clous de girofle, des rameaux de thuya, des poils de chien ou encore des feuilles de noyer et d’érable. Moins nuisible, mais peu appréciée des jardiniers, la taupe peut aussi élire domicile dans votre jardin ; là aussi il y a des « trucs » imparables pour la chasser !

Lisez notre dossier complet sur la lutte contre les campagnols au jardin.

campagnols-gardena