jardin-de-pluie-gardena

Concevoir un jardin de pluie

Conseils jardinage

Le jardin de pluie est à la fois esthétique, original et écologique. Il permet non seulement de créer un havre de paix dans votre espace vert mais aussi de valoriser les eaux pluviales. Comment l’aménager sur votre terrain ? Suivez le guide.

Définir un jardin de pluie

Avant tout chose, il faut savoir ce qu’est un jardin de pluie. Cet aménagement paysager permet de retenir les eaux d’écoulement provenant des précipitations pour constituer différentes mares ou points d’eau. Les eaux de pluie ou de neige sont donc canalisés dans un jardin pluvial au lieu de gonfler les cours d’eau ou de saturer le sol. Résultat, vous obtenez un espace vert zen et reposant mais aussi particulièrement esthétique qui attirera de nombreux animaux (insectes, oiseaux, grenouilles…).

EM-Teich-064-45cm

Valoriser les eaux pluviales

Autre atout du jardin pluvial, sa dimension écologique. Au-delà de ses qualités esthétiques, il permet de recycler les eaux provenant des précipitations. Par exemple, vous pouvez aménager un jardin de pluie domestique sur une partie de votre terrain afin de réutiliser l’eau collectée dans un récupérateur d’eau de pluie dans les toilettes ou pour rincer vos légumes. Par ailleurs, l’eau de pluie charrie souvent avec elle diverses substances qui peuvent s’avérer nocives pour les cours d’eau.

01740-20-L-019

Choisir l’emplacement du jardin de pluie

Ce ne sont pas les possibilités qui manquent ! Le jardin pluvial trouvera parfaitement sa place dans un petit jardin en pente, un ancien bassin ou encore dans des bordures à creuser pour ériger tout un parcours d’eau. Tout dépend de la surface dont vous disposez et de la forme que vous souhaitez lui donner. Les jardiniers urbains ne sont pas en reste. Si vous avez une cour, vous pouvez tout à fait créer un jardin de pluie sur une surface étanche comme du béton ou du goudron.

EM-Teich-084-47cm

Choisir des plantes adaptées

Évidemment, ce qui fait tout le charme du jardin pluvial c’est aussi la végétation ornementale. Il est très important de trouver des plantes qui supportent les sols frais. Iris de marais, prèle, reine des prés, soucis d'eau, fougère, menthe aquatique ou encore certains chrysanthèmes sont autant de variétés qui se plairont dans ce type d’environnement. Sur les terrains inondables, choisissez des arbustes qui aiment les zones humides et résistent à des immersions temporaires tels que les frênes, les cyprès chauves, les saules ou les carex.

EM-Teich-080-47cm

Alimenter le jardin en eau et évacuer le trop-plein

Vous pouvez directement récupérer l’eau de pluie, la collecter depuis les gouttières de votre maison ou par un caniveau ou encore la puiser dans un bac de récupération des eaux pluviales. L’eau de ruissellement d’une cour ou d’un parking au sol imperméable peut aussi être utilisée. Mais une fois que votre jardin de pluie est saturé, comment gérer le trop-plein ? Mettez en place une évacuation de l’eau superflue en amont en installant un tuyau évacuateur et une surverse pour éviter l’inondation en cas de fortes intempéries. Il est recommandé de l’installer au niveau du sol et de l’enterrer en partie.