planter-tomates-gardena

Comment planter les tomates en pleine terre ?

Conseils jardinage

Tomate cerise, ananas, cœur de bœuf, green zébra ou blanche, la tomate est l’un des légumes les plus consommés et cultivés. Pas étonnant donc qu’il occupe une place dans nos jardins et sur nos tables pendant la période estivale. Du choix de l’emplacement à l’arrosage en passant par la plantation, découvrez les bons gestes pour réussir la culture de vos plants de tomates et ainsi faire plaisir à toute la famille. 

Le choix de l’emplacement pour vos plants de tomates

Quel que soit le type de variété choisie, la tomate apprécie un emplacement à l’abri du vent, chaud et très ensoleillé. Inutile donc d’arroser vos tomates de manière trop régulière. Au contraire, en espaçant l’arrosage, vous aurez la garantie que vos plants sont enracinés profondément. Une information importante à connaître.

 

A quel moment planter les tomates ?

D’une manière générale, la plantation des tomates en extérieur s’effectue - en fonction de la région où vous habitez- de fin avril à début mai. Notez toutefois qu’il est préférable d’attendre la mi-mai, une fois que les Saints de glace sont passés et que les risques de gel sont écartés.

Il est toutefois possible d’avancer la plantation de vos tomates en les protégeant sous une cloche ou une serre. Dans ce cas, il faudra acclimater vos plants à la température extérieure en attendant quelques jours avant de les mettre en terre.

 

Comment mettre en place les plants de tomates ?

Un sol bien fertile et drainé, riche en humus amendé et souple est la meilleure option si vous souhaitez que vos tomates se développent convenablement. Important également de respecter et maintenir une distance de plantation confortable.

  • Creusez un trou d’une vingtaine de centimètres environ en largeur et profondeur
  • A la plantation, espacez vos plants de 50 centimètres minimum les uns des autres. Recouvrez de terre et arrosez abondamment
  • Les tiges montent haut et les tomates développent un système racinaire superficiel, prévoyez un tuteur d’un mètre cinquante pour chaque plant et liez la tige afin d’éviter que cette dernière ne casse, en cas de pluies violentes ou de vent fort. Il est préférable de ne conserver qu’une seule tige le long du tuteur.

Astuce : les tomates développent des racines tout au long de la tige quand celle-ci est sous terre ; c’est pourquoi certains jardiniers positionnent leurs plants non pas à la verticale du trou, mais de biais (penchés) de façon à enterrer une partie de la base de la tige même s’il y a des feuilles.

 

tomates-plantation2-gardena

Lutter contre le mildiou

S’il est bien une maladie redoutée par les jardiniers qui cultivent des tomates c’est bien le mildiou. Une maladie qui se propage par les airs et se développe lorsque l’atmosphère est humide ou lorsque les températures sont fraîches.

Inutile cependant de baisser les bras ! Quelques actions faciles à mettre en place peuvent être entreprises comme :

  • Mettre en place un abri pour les protéger
  • Bien espacer et aérer ses plants pour éviter la contagion par les feuilles
  • Arroser localement aux pieds ; éviter surtout de mouiller les feuilles de tomates lors de l’arrosage
  • Prévoir un paillis pour protéger le petit feuillage en bas des plants

Il est préférable de faire subir un « stress hygrométrique » (manque d’eau) à vos tomates que de les arroser trop abondamment !

En cas de contamination par le mildiou, ne perdez pas de temps, coupez les parties atteintes ! Et, pour éviter la progression de la maladie, vous pouvez essayer un traitement à base de bicarbonate de soude, de cuivre ou d’huiles essentielles.

 

tomates-grappes-gardena