jardin de bambou GARDENA

Aménager et décorer un jardin zen

Conseils jardinage

Inspirant le calme et la sérénité, le jardin japonais ou jardin zen requiert un aménagement particulier. Alliant le végétal, l'aquatique et le minéral, ce jardin d’Extrême-Orient se veut sobre et harmonieux, en communion avec la nature. Afin de ne pas tomber dans les nombreux clichés de ce jardin asiatique, il est nécessaire de connaître les codes de cet art, véritable source de quiétude et de spiritualité.

Dans un jardin zen, l'harmonie naît du déséquilibre

Contrairement au jardin à la française, célèbre à travers le monde pour ses lignes parfaites et sa symétrie exemplaire, le jardin nippon repose sur le déséquilibre. Epuré, il offre des espaces bien définis mais ne tombe jamais dans la rigueur. Il est d'ailleurs recommandé de jouer sur l'asymétrie et les nombres impairs. Ainsi, on ne dessinera pas d'allées bien distinctes et on ne disposera pas de végétaux ou de rochers par 2 ou 4. À noter que dans la culture japonaise, les chiffres 3, 5 et 7 sont synonymes de positif.

Les plantes à privilégier dans un jardin zen

Le jardin zen est un lieu de contemplation. On aime s'y promener, s'y asseoir et méditer au milieu de la nature. Les végétaux occupent donc une place très importante. On optera pour des espèces persistantes et à croissance plutôt lente.

Parmi les arbres, le chêne, l'érable japonais et ses nuances de couleurs, déclinées du vert au jaune, en passant par le rouge. Les arbres fruitiers comme le pommier et ses fleurs délicates rappelant les cerisiers du japon ou encore le pin sylvestre, sont une bonne base pour planter le décor. Les bosquets de bambous à cannes vertes, jaunes, rouges ou noires sont également des incontournables du jardin zen.

Par terre, bruyères, mousses, sédums et hélixines serviront à tapisser le sol dans des nuances allant du vert tendre au vert foncé. Près du point d'eau, on choisira des graminées comme le carex ou le stipa ainsi que diverses variétés de fougères.

jardin japonais GARDENA

L'eau, élément indispensable du jardin zen

Qu'elle se présente sous la forme d'un vaste étang, d'un bassin abritant des carpes koï, d'une petite fontaine, d'un ruisseau coulant sous un pont en bois ou d'une cascade nichée dans les rochers, l'eau est un des piliers du jardin japonais. Calme ou en mouvement, elle apporte une touche d'humidité, propre à l'atmosphère des lieux, et offre une musique douce, idéale pour un moment de méditation.

jardin japonais pont GARDENA

Le minéral, fondement de l'univers zen

Le jardin sec ou kare san sui fait partie intégrante du jardin zen. Composé de sable, de graviers et de pas japonais, il évolue sans cesse et permet à ses visiteurs de jouer avec ses reliefs. En ondulations, en damiers, en cercles... les possibilités sont infinies.

Les pierres sont, quant à elles, placées à travers la végétation et permettent de diffuser les énergies. Formant de petits monticules, elles sont souvent érigées par 3 dans la culture japonaise, et font référence aux fondements de l'univers : le ciel, la terre et l'homme.
jardin sec japonais GARDENA

Une décoration minimaliste

Toujours dans la même philosophie, on désencombrera son jardin de tout mobilier trop imposant. On privilégiera un banc, quelques lanternes, une statue de bouddha... dispersés avec parcimonie à travers les différents espaces. L'idée étant de recréer la nature en miniature, on utilisera des matériaux bruts, sans ornements, en bois ou en pierre.

jardin zen GARDENA