maison-avec-jardin-gardena

7 écogestes au jardin, même petits

Conseils jardinage
Partager l'article

Le jardinage se veut de plus en plus responsable à l’aide d’outils moins énergivores mais aussi de pratiques plus écologiques. Dans un petit jardin, un coin de verdure en intérieur ou un balcon, vous pouvez avoir un réel impact sur la production de déchets, le développement de la biodiversité et la préservation de l’environnement. Voici 7 écogestes faciles à appliquer au quotidien.

1. Cultiver la biodiversité de la faune et de la flore

Contrairement aux idées reçues, se débarrasser des mauvaises herbes et des nuisibles n’est pas toujours une bonne idée. La nature fait bien les choses et certains sont très utiles pour réguler le jardin. N’hésitez pas à laisser votre espace vert évoluer de façon plus sauvage, sans vouloir tout contrôler. Par exemple, les coccinelles, les hérissons ou les oiseaux seront très efficaces contre certains insectes qui dévorent vos plantes tout en augmentant la pollinisation.

abeille-au-jardin-gardena

2. Favoriser la présence des animaux

Concernant les animaux, là aussi ils peuvent être d’une grande utilité. Accueillez-les comme il se doit avec des abris, des mangeoires à oiseaux, des massifs d’arbustes, des haies champêtres, une mare ou un point d’eau tel qu'un bassin de jardin. Vous verrez alors se développer une faune locale plus diversifiée mais aussi de nouvelles fleurs. Le jardin retrouvera son équilibre naturel comme par magie.

3. Planter des espèces locales et des légumes de saison

Plus vous plantez des espèces locales, plus la biodiversité a de chances de se développer au jardin. Les plantes exotiques vont nécessiter un entretien qui n’est pas toujours eco-friendly. Elles auront par exemple besoin de plus d’eau ou de matière organique pour s’épanouir dans un climat qui ne leur est pas habituel. Par ailleurs, ce type de végétaux ne permet pas aux insectes de peupler votre espace vert et donc de maintenir l’équilibre de l’écosystème. Au potager aussi, plantez et semez des légumes de saison en fonction de la période à laquelle vous préparez vos semis.

arrosage-legumes-gardena

4. Effectuer la rotation des cultures

Pour lutter contre les maladies qui peuvent toucher les plantations, faites de la prévention ! La rotation des cultures consiste à varier les plantes cultivées d’une année sur l’autre pour rompre le cycle de développement des parasites. Ainsi, la même variété ne pousse jamais sur la même parcelle de terre. Pensez aussi à associer plantes amies et répulsives afin d’éviter la présence de rongeurs ou parasites.

Autre astuce, installer un paillage – un mélange de déchets organiques (feuilles mortes, herbe tondue, feuillage coupé...) – aux pieds des plants. Il protégera les végétaux du gel tout en freinant la pousse des mauvaises herbes.

5. Faire son propre compost

Le home compost est de plus en plus en vogue. Pourquoi, ne pas en faire une de vos bonnes résolutions de l'année ? Et pour cause, il permet non seulement de lutter contre l’accumulation des déchets mais aussi de créer son propre engrais naturel. Une solution à la fois écologique et économique ! Au jardin et/ou en cuisine, installez un bac à compost dans lequel vous déposerez vos épluchures de fruits et de légumes, les déchets verts et les restes alimentaires. Une fois le humus formé, épandez-le dans votre potager et aux pieds de vos massifs pour nourrir le sol. 

herbe-pour-compost-gardena

6. Utiliser des engrais naturels et des insecticides biologiques

Exit les produits chimiques ! Utilisez des insecticides biologiques comme du purin d’orties ou un mélange de savon noir et d’eau pour éliminer les nuisibles. Des recettes de grand-mère sont tout aussi efficaces : des substances rugueuses (sciure de bois, coquilles d’œuf émiettées...) viennent à bout des limaces ;  de la cendre ou de l’eau de cuisson (de pâtes, riz ou pommes de terre) retire la mousse...

Certaines plantes sont aussi de très bons répulsifs. La menthe, la lavande et le basilic éloignent les fourmis tandis que les ricins font fuir les doryphores. Certains insectes peuvent également vous protéger, comme les coccinelles qui se régalent avec des pucerons ! Vos plantes sont attaquées par un champignon ? La bouillie bordelaise, un mélange 100% naturel, sera votre meilleure alliée.

De même, troquez les désherbants chimiques contre un couteau désherbeur et une binette.

7. Limiter l’arrosage et récolter l’eau de pluie

L’arrosage doit être limité en été et effectué le matin ou le soir, lorsque l’ensoleillement est le plus faible et que les plantes absorbent mieux les nutriments. En automne, arrosez uniquement le matin pour éviter la formation de gel durant la nuit. Vous pouvez installer un récupérateur d’eau de pluie afin de recycler l’eau pluviale. Privilégiez aussi les fleurs et arbustes locaux moins gourmands en eau, tondez votre pelouse régulièrement et binez le sol avant l’arrosage lorsque le temps est clément. Vous pouvez aussi acquérir un embout qui permet de réguler la quantité d’eau qui sort du tuyau d’arrosage.

arrosage-eau-de-pluie-gardena