Réduire son empreinte carbone
Realise your gardening dreams

Réduire son empreinte carbone

Aujourd’hui chaque geste compte pour lutter contre le réchauffement climatique. On peut réduire son empreinte carbone à son échelle en modifiant certaines habitudes au jardin. À l’occasion de la Journée de la Terre le 22 avril prochain, nous vous proposons de découvrir les moyens de réduire votre empreinte carbone, c’est-à-dire de diminuer la quantité de gaz à effet de serre que nous produisons en adaptant nos activités de culture et de jardinage et en limitant le gaspillage. Des gestes plus vertueux pour la planète, facilement.

Cultiver ses fruits et légumes

Cultiver ses propres denrées permet de limiter votre empreinte carbone, en plus de faire de sacrées économies. L’empreinte carbone est la quantité de gaz à effet de serre que vous produisez au quotidien, à ne pas confondre avec l’empreinte écologique, la surface terrestre nécessaire pour subvenir aux besoins d’un individu (calculée en hectares) qui fait pression sur la planète. Finis les aliments acheminés par camions et avions, vous allez pouvoir vous régaler de fruits (fraises, pommes, pêches…) et de légumes faciles à cultiver (carottes, mâches, radis, haricots, courgettes…) tout au long de l’année, en respectant la saisonnalité des produits. Vous n’avez pas un grand terrain ? Pas de panique, même les jardiniers urbains peuvent faire pousser des tomates cerises ou des herbes aromatiques sur le balcon ou bien des petits fruits et aromates sur un mur végétal.

Cultiver ses fruits et légumes

Attirer les auxiliaires et les petits animaux

Favoriser la biodiversité est un élément clé pour faire un geste pour la planète. Oubliez les plantes et arbustes exotiques au profit d’espèces indigènes qui poussent naturellement sans intervention humaine ou de variétés locales qui s’épanouiront mieux dans votre région. Les haies végétales, les espèces mellifères (étable, châtaigner…) et les arbres fruitiers facilitent la présence des insectes et oiseaux qui y trouveront refuge. La bonne idée ? Laisser un coin de votre jardin à l’état sauvage, sans le désherber, pour qu’il accueille les papillons et les abeilles et y installer un petit tas de bois mort et brindilles qui servira d’abris aux hérissons. Hôtel à insectes, nichoirs, mangeoires à oiseaux… Faites de votre terrain un endroit idéal pour les oiseaux.

Attirer les auxiliaires et les petits animaux

Récupérer l’eau de pluie et économiser l’eau

Gare au gaspillage et à l’arrosage abusif ! Pour réduire votre empreinte carbone, commencez par économiser l’eau au jardin, qui représente 6% de notre consommation annuelle d’eau*. Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser judicieusement l'eau de pluie au jardin, notamment en investissant dans un récupérateur d’eau de pluie afin de ne plus utiliser d’eau potable pour arroser vos plantations. Pour un arrosage maitrisé, l’idéal est de s’adapter aux besoins de chaque plante. C’est ce que font les arroseurs connectés, qui arrosent les fleurs uniquement lorsqu’elles en ont besoin, et l’arrosage automatique qui d’adapte aux variétés mais aussi à leur exposition et au type de sol. Un capteur météo peut être très utile pour connaître les besoins de vos plantations au potager. Pensez aussi à biner la terre et à tondre la pelouse régulièrement pour obtenir un sol bien drainé. Autre astuce pour gérer votre consommation d’eau, optez pour un embout pour tuyau d’arrosage régulant la quantité d’eau qui en sort.

Récupérer l’eau de pluie et économiser l’eau

Faire son compost

Les déchets verts comme les résidus de tonte, les feuilles mortes ou encore les branches coupées se recyclent, alors ne les jetez plus ! Faire son compost maison permet d’aller petit à petit vers un jardin zéro déchet. Pensez aussi à y ajouter les déchets alimentaires (épluchures de fruits et légumes, coquilles d’œuf et de noix, marc de café…) :  une poubelle d’un ménage contient en moyenne 1/3 de déchets compostables. En plus de valoriser les déchets, cette technique permet de créer son propre engrais naturel afin d’enrichir le sol. Et si vous n’avez pas la place d’avoir un bac à compost au jardin, sachez qu’il est tout à fait possible de faire son compost sur le balcon.

Choisir des outils de jardinage écoresponsables

Un jardin écoresponsable est important pour 70%* des Français, et cela commence dès le choix des outils de jardinage. La gamme EcoLine de Gardena – qui comprend un couteau émousseur, un transplantoir, un sécateur mais aussi un pistolet d’arrosage ou encore un arroseur oscillant – a été conçue de manière durable. En effet, elle est fabriquée avec au moins 65% de plastique recyclé à partir de déchets plastiques post-consommation et métaux recyclés. Les packagings sont fabriqués à partir de carton 100% recyclé et recyclable.

Outils de jardinage écoresponsables-  Gamme EcoLine

Utiliser des engrais et répulsifs naturels

Oubliez les produits chimiques et les pesticides ! Que ce soit pour enrichir le sol ou pour éloigner les insectes et ravageurs indésirables au jardin, il existe une multitude de solutions naturelles qui respectent l’environnement. Le marc de café repousse les gastéropodes, le purin d’ortie fonctionne à la fois comme un insecticide et un engrais naturel, les coquilles d’œufs ou la sciure de bois font d’excellents barrages aux limaces, le désherbage manuel enlève les mauvaises herbes tout aussi efficacement qu’un désherbant chimique… Bref, les astuces ne manquent pas.

* Centre d’Information sur l’Eau (CIEAU)

*Étude : The garden trends and brands monitor – Insight on the garden market of France - December 2020