Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site Web. En continuant de naviguer sur ce site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, veuillez lire notre politique de confidentialité. Cookies

Un Eden sauvage

Que vous recherchiez une oasis de calme où passer une journée tranquille ou un lieu de découverte pour satisfaire votre curiosité, vous trouverez votre bonheur dans un jardin sauvage. Pour les enfants, un jardin très diversifié est une aire de jeux idéale : entre les fleurs colorées, les buissons et les arbres, il y a tant à explorer ! Un jardin sauvage invitant à la créativité, vous n'aurez aucune chance de vous ennuyer. Tout ce dont il a besoin, c'est d'un jardinier pour le guider.

Chaos organisé

D'aucuns le qualifieraient de « négligé », mais c'est précisément pour cela que d'autres adorent le concept de jardin semi-naturel. Mais au fond, de quoi se compose un jardin sauvage ? En général, tout a sa place dans un jardin sauvage (des fleurs sauvages aux herbes, en passant par une faune variée), car il est destiné à se développer naturellement. La couleur et la variété des fleurs qu'on y trouve sont typiques d'un jardin sauvage. Pissenlits, sureau, marguerites ou millepertuis... Toutes les plantes ont leur place dans ce type de jardin. En fonction des conditions de terrain et d'ensoleillement de votre jardin, certaines combinaisons de fleurs des champs spécialement conçues sont disponibles dans le commerce pour transformer votre jardin en un champ de fleurs coloré. Lorsque vous choisissez une combinaison de fleurs, vous pouvez décider par vous-même quelle quantité d'herbe doit pousser entre elles. Les graines contenant déjà des herbes sauvages vous garantissent un jardin extrêmement diversifié. Les fleurs sauvages préfèrent généralement les sols secs et pauvres en nutriments en plein soleil.

fleurs sauvages

Planter des fleurs sauvages

La période de mars à mai est le meilleur moment pour semer ce type de prairie fleurie. Oubliez les massifs de fleurs bien organisés. C'est tout le charme d'un jardin sauvage naturel : les plantes peuvent pousser à leur guise. Si vous souhaitez planter une prairie fleurie, commencez par biner soigneusement et casser les mottes de terre à l'aide des outils Combisystem GARDENA. Avant de semer, ratissez la terre avec le râteau Combisystem GARDENA.. Pour semer les graines, disséminez environ 5 à 10 g de mélange de fleurs des champs par mètre carré de zone préparée, en respectant les instructions du producteur. Il est important de semer les graines de façon uniforme. Si vous avez du mal à semer uniformément de si petites quantités, mélangez les graines à une demi-mesure de sable, puis semez ce mélange. 

Une fois les graines disséminées, utilisez un râteau pour les recouvrir de quelques millimètres de terre, puis aplanissez la terre avec un rouleau. La terre doit alors être suffisamment arrosée pour encourager la germination et permettre aux jeunes semis de prendre fermement racine. Afin d'assurer une excellente croissance des fleurs, évitez de marcher sur les parties ensemencées : les plantes sauvages les plus couramment utilisées dans ce type de mélange ne survivront pas si vous les piétinez. Une fois votre jardin transformé en océan de fleurs, votre créativité ne connaîtra plus de limites. En ajoutant de petits chemins ou des oasis de détente, vous pouvez créer un univers bien à vous dont vous profiterez pendant les mois d'été. Pourquoi ne pas ajouter une roseraie à votre prairie colorée ? Faites-y pousser un églantier rouge (Rosa rubiginosa) pour des journées d'été aux délicieuses senteurs fruitées qui vous rappelleront celles du vin !

jardinier

Un lieu de vie pour les petites créatures

Contempler un océan de fleurs colorées est une joie pour tout jardinier, mais également un atout majeur pour la nature, car ce type de conception est un véritable garde-manger pour les insectes et un havre de paix  où viennent nicher les oiseaux. Pour permettre aux frelons, papillons et coccinelles de prospérer, pensez à ajouter des murs en bois sec ou mort. Ils deviendront un lieu de vie pour ces petites créatures. Pour rendre ces murs encore plus colorés et attrayants pour la faune, vous pouvez les recouvrir de rosiers grimpants ou couvre-sol à longues tiges s'ils se situent dans des zones ensoleillées. Vous pouvez utiliser du chèvrefeuille ou de la clématite dans les zones partiellement ombragées, ou du lierre et de l'hortensia grimpant dans les zones ombragées.

Laissez beaucoup d'espace aux  oiseaux pour élever leurs petits ; ainsi, vous pourrez profiter de leur chant dans tout le jardin. Si vous nourrissez les oiseaux toute l'année, vous attirerez des espèces qui vous aideront à éradiquer les insectes nuisibles et vous donnerez un coup de pouce aux  oisillons par la même occasion. Planter une grande variété de haies, de buissons et d'arbres offrira aux  oiseaux  un lieu accueillant où faire leur nid et se reproduire. Les oiseaux ne seront pas les seuls à profiter des framboisiers, fraisiers et myrtilliers sauvages à l'automne : leurs fruits seront tout aussi délicieux pour vous !

Sauvages et délicieuses

Nombre de jardiniers les qualifient de mauvaises herbes, mais les herbes sauvages peuvent également se révéler délicieuses et nourrissantes. Les marguerites, le sureau, les orties, l'oseille et de nombreuses autres herbes sauvages peuvent être utilisées de bien des façons à la cuisine, que ce soit en salade, en soupe, dans le pesto ou comme simple assaisonnement. Ces plantes nécessitent peu de soins particuliers et sont souvent parfaitement capables de survivre là où d'autres plantes de jardin peinent à pousser. Les herbes sauvages sont particulièrement bénéfiques pour la santé grâce à leur teneur exceptionnelle en minéraux. Les marguerites, par exemple, contiennent presque trois fois plus de potassium que la laitue. Ce n'est pas pour rien que les régimes de printemps et différentes thérapies font appel aux herbes sauvages sous de nombreuses formes. 

Si les herbes sauvages font défaut à votre jardin, les herbes vivaces telles que l'ail et la menthe sauvage, ainsi que le fenouil et le carvi bisannuels, sont à planter dès à présent, début septembre. Pour que vos plantes se développent correctement, veillez à ce qu'elles restent toujours suffisamment humides. Mais soyez vigilant à ne pas trop les arroser, car l'excès d'eau peut avoir l'effet inverse.

Réactions