Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site Web. En continuant de naviguer sur ce site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, veuillez lire notre politique de confidentialité. Cookies

Un beau jardin mérite un bon microclimat

Que votre jardin soit orienté sud, en pente ou à l'ombre, il convient de tenir compte des conditions climatiques spécifiques en vue d'obtenir les meilleurs résultats possibles pour vos plantations.

Comment améliorer le microclimat de son jardin ?

Chaque jardin est unique. En effet, dans un jardin, chaque jardinier découvre diverses zones climatiques présentant bien souvent des différences importantes. Faites le tour de votre jardin et repérez-y les zones très exposées au soleil, celles ombragées, les plus chaudes et les plus froides, celles où le vent souffle le plus et les zones abritées. Chaque microclimat offre des possibilités de créativité en matière d'aménagement si le jardinier sait optimiser l'utilisation de l'endroit en question et tirer parti des inconvénients qu'il présente en sélectionnant intelligemment les plantes et en leur apportant un soin calculé. De simples éléments d'aménagement, comme des buttes, des cabanes de jardin, des haies et des arbres protègent les plantations du vent s'ils sont placés judicieusement. Ils font également de l'ombre, ce qui provoque un léger changement de température. Les plantes grimpantes sur les façades absorbent les variations de température et sont parfaitement adaptées pour faire écran contre le vent. L'installation d'un bassin permet de modifier le microclimat d'un jardin dans la mesure où la température à proximité de l'eau est au moins inférieure de deux degrés à celle d'un jardin sans bassin.

Comment optimiser l'utilisation d'un microclimat ?

Les arbres et les arbustes servent à orner les jardins et leur donnent du cachet. Une plantation sous les arbres est parfois très difficile à réaliser. Pour éviter que de beaux arbustes et que les végétaux bas et le couvre-sol ne se détériorent, pensez aux conditions spéciales d'un abri sec et humide. Si un feuillage dense les protège de la pluie, les végétaux qui poussent à ras le sol à la manière d'un tapis, comme le lierre, le waldsteinia ou les daphnés, grandissent superbement. Les associations d'arbustes, par exemple, des digitales pourprées et des hostas avec des fougères protectrices et des herbes ornementales, se plaisent également dans un endroit abrité et humide. Mais qu'en est-il des endroits ensoleillés protégés du vent, à proximité de murs orientés sud par exemple ? D'abord, assurez-que vous que le sol absorbe plus d'humidité pour que les plantes comme la lavande, les molènes et les panicauts, qui préfèrent des endroits secs, puissent fleurir abondamment. Toutefois, si la zone en question n'est pas à l'abri d'une brise fraîche, des plantes qui tolèrent le vent comme l'achillée millefeuille commun, le charme ou les centaurées s'adapteront parfaitement.

Réactions