Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site Web. En continuant de naviguer sur ce site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, veuillez lire notre politique de confidentialité. Cookies

Spécial pelouses, partie 2

Cet article continue de répondre à vos questions concernant les pelouses. Découvrez des informations importantes sur les différents types de pelouse, le désherbage et la scarification.

Types de pelouses
Oui, il existe bel et bien différents types de pelouses. Mais les jardiniers utilisent des termes différents : nous parlons de « types d'herbe » pour évoquer les différents types d'herbe présents dans un mélange de graines (mélanges traditionnels), comme la fétuque ou l'ivraie. Le terme « types de pelouse » se rapporte quant à lui aux pelouses décoratives, utilitaires, sportives ou autres, car elles ont toutes des fonctions différentes. Par exemple, une pelouse décorative dans un jardin privé n'est pas aussi résistante qu'une pelouse utilitaire, mieux adaptée aux jeux d'enfants (on parle souvent de « pelouse de jeux »). Toutefois, ce type de pelouse n'est pas adapté aux stades de football, où l'herbe est mise à très rude épreuve. Les terrains de football nécessitent des pelouses sportives. Le mélange de graines définit le type de pelouse en détail. Il existe ainsi un mélange de graines adapté à chaque type de pelouse.

Arrosage des pelouses
L'herbe est traditionnellement arrosée à l'aide d'arroseurs. Si cette opération est réalisée en journée, une partie de l'eau s'évapore sans avoir été utilisée. C'est la raison pour laquelle les systèmes d'arrosage intelligents, efficaces et économiques s'imposent de plus en plus. La solution la plus élégante (et qui constitue plus ou moins la norme chez les professionnels) consiste à opter pour des arroseurs escamotables. Il existe aujourd'hui d'excellents paysagistes spécialisés dans l'installation de ce type d'arroseur. Investir dans un tel système assure une grande tranquillité d'esprit pendant des années et permet aux propriétaires de terrain d'arroser leurs pelouses en toute simplicité, d'une simple pression sur un bouton ou via un programmateur. Toutefois, les amateurs d'arroseurs traditionnels trouveront leur bonheur dans des points de vente spécialisés et pourront même obtenir une configuration adaptée à la forme et à la taille de leur pelouse. Ainsi, seule la pelouse sera arrosée, et non la moitié du jardin. D'après les scientifiques agricoles, les premières heures de la matinée (entre 3 et 6 heures du matin) constituent le moment idéal pour l'arrosage. Vous n'aurez cependant pas à vous lever au milieu de la nuit : faites plutôt appel à une minuterie ou à un programmateur d'arrosage.

Fertilisation des pelouses
Lorsque vous tondez la pelouse, vous la privez également de ses nutriments : pour chaque kilo que vous tondez, vous retirez environ 30 g d'azote, 20 g de potassium et 10 g de phosphore. Vous devez renouveler l'apport de ces nutriments. Les pelouses décoratives ont besoin de moins d'engrais que celles sur lesquelles on marche ou les gazons soumis à des contraintes. En principe, il convient de fertiliser les pelouses toutes les quatre à cinq semaines à partir de mars/avril jusqu'à la dernière fertilisation d'automne (début/mi-septembre) qui sert à préparer le sol pour l'hiver. Toutefois, des différences existent depuis que les engrais pour pelouse longue durée et spécial automne sont commercialisés. Comme nous l'avons déjà précisé, vous devez prêter une attention particulière aux informations données par le fabricant sur les emballages des engrais pour gazon. Cela vous permettra également de déterminer si vous pouvez utiliser un engrais composé au lieu d'un engrais pour gazon. Voyons de plus près la composition d'un engrais composé - azote: phosphore: potassium. Pour les pelouses, le rapport idéal est de 10:3:3-5.

Substituts à l'herbe
Si vous considérez votre pelouse comme un ensemble plat et vert, vous pouvez effectivement remplacer l'herbe par un substitut à certains endroits. Là où l'herbe pousse mal et dans les zones peu fréquentées, vous pouvez planter des arbustes à la place de l'herbe. Ceux-ci supportent bien d'être piétinés de temps à autre ; c'est pourquoi on fait souvent appel à eux pour remplacer l'herbe. Les variétés les plus courantes sont l'alysson des montagnes, l'aubriète, la cotule à bractées, la saxifrage, la camomille romaine, la sagine subulée et l'Acaena « Blue Haze ». Cette dernière développe toutefois des fruits épineux, qui peuvent s'avérer dangereux pour les pieds nus. Ces variétés sont recommandées dans les zones ensoleillées. À l'ombre, il est préférable de planter des fraisiers des bois ou des faux fraisiers (mais pas de Waldsteinia ternata, qui ne sont pas suffisamment plats). Dans les zones ombragées, où les plantes peuvent être plus hautes, la cardamine des prés (tiarelle), la Nemesia hybride et le géranium vivace, présentant tous de belles fleurs, sont parfaitement adaptés.

Pavage herbeux
Un pavage herbeux peut être utilisé en lieu et place de pavés afin, par exemple, de créer un chemin d'accès ou une rampe de garage. Mais cette solution n'est guère confortable pour certaines personnes, comme celles portant des talons hauts. Avec de telles chaussures, la montée et la descente de voiture peuvent même devenir très compliquées. Et n'oubliez pas : lorsque vous installez le pavage, assurez-vous que les blocs contiennent suffisamment de terre et pour qu'il reste un espace de deux centimètres au sommet une fois la terre compactée, afin de permettre à l'herbe de pousser. Les blocs de pavage remplis jusqu'au sommet permettent une marche confortable, mais le gazon est rapidement usé par les chaussures, les pneus et même les tondeuses. Avec le temps, la zone que vous souhaitez voir verdir finit donc par devenir brune.

Bordures de pelouse
Les bordures peuvent s'avérer problématiques, mais il existe plusieurs façons de gagner un peu de temps. Si vous ne vous occupez pas des bordures, les différentes variétés d'herbe qui composent la pelouse s'étendront aux parterres avoisinants, créant ainsi encore plus de travail. Si vous décidez de délimiter votre pelouse avec des pierres de bordure, installez-les sur un lit de mortier. Cela leur permettra de rester en place lors du passage de la tondeuse ; en outre, l'herbe rampante ne pourra pas passer dans les interstices entre les pierres. Une autre option d'entretien particulièrement pratique consiste à travailler avec un coupe-bordure à accumulateur et à manche long. Grâce à cet outil, vous n'aurez pas à ramper pendant des heures pour effectuer cette corvée.

Rénovation des pelouses
Si votre pelouse présente des trouées après l'hiver, c'est généralement dû à un piétinement en période de gel, de neige et de glace. Même une personne passant rapidement sur la pelouse peut entraîner l'apparition de plaques brunes là où ses pieds touchent le sol. Les empreintes de pas des enfants peuvent généralement être effacées par scarification. Les trouées sont rapidement recouvertes lorsque l'herbe repousse ; le cas échéant, vous pouvez simplement replanter quelques graines d'herbe à l'endroit concerné. Vous pouvez également découper les zones brunes de plus grande taille à l'aide d'une pelle plate, ameublir la terre et y transplanter du gazon. Il est généralement inutile d'acheter du gazon en rouleau pour cette opération. Prélevez simplement quelques centimètres carrés d'herbe au niveau des bordures, là où leur absence passera inaperçue. Des opérations de rénovation à plus grande échelle (voire un replantage complet) peuvent s'avérer nécessaires si vous luttez également contre les mauvaises herbes (consultez la section appropriée).

Vers de terre dans la pelouse
Vous avez raison d'affirmer, chers lecteurs de la Newsletter GARDENA, que les tortillons de terre abandonnés sur la pelouse par les vers de terre sont particulièrement agaçants. Cependant, il s'agit là du prix à payer en échange du travail réalisé par ces petites créatures : vous garantir un jardin sain. Il n'existe aucun moyen éprouvé de chasser ces vers de terre. La seule possibilité consiste à arroser la pelouse de façon intensive, ce qui fera sortir les vers à la surface et vous permettra de les attraper. Vous pourrez ensuite les déposer dans votre potager. Mais souhaitez-vous vraiment vous donner cette peine ? Et surtout, quel serait le degré de réussite de l'opération à long terme ? La méthode ne fonctionnera que si vous y sacrifiez à la bonne période : avant l'accouplement et la ponte des œufs, en juin.

Gazon en rouleau
Je suis de plus en plus impressionné par le gazon en rouleau : bien qu'il soit cher, il présente de réels avantages. Il permet ainsi de résoudre de nombreux problèmes en quelques minutes, non seulement sur les pelouses domestiques, mais également sur les pelouses sportives. Tout ce que vous avez à faire, c'est aplanir la surface, la travailler un peu et dérouler les bandes de gazon les unes à côté des autres. Vous pouvez immédiatement marcher sur la zone couverte et lui faire subir des contraintes deux semaines après la pause, le temps pour les racines de s'implanter. Le gazon en rouleau permet d'étendre la période de mise en place de la pelouse : vous pouvez commencer plus tôt au printemps, car il est inutile d'attendre les températures nécessaires à l'ensemencement. Vous pouvez également installer la pelouse plus tard en automne même si les températures sont passées en dessous du niveau requis.

Pelouse résistante à l'ombre
N'y croyez pas ! Quoi que vous ayez pu entendre, aucune pelouse ne tolère vraiment l'ombre. Tous les types d'herbe ont besoin de soleil. Seuls certains types, dont les brins sont plus larges, sont légèrement plus susceptibles de pousser aux endroits moins ensoleillés. Toutefois, plus l'ombre augmente, moins la croissance de ces types d'herbe sera satisfaisante. Dans les zones les plus ombragées, la mousse prendra la place de l'herbe. Encore une fois, oubliez ces histoires de pelouses « résistantes à l'ombre », quoi que prétende l'emballage !

Hauteur de coupe
Après avoir planté les graines, coupez l'herbe lorsque les brins atteignent environ 8 cm. Coupez-les à environ 5 cm. Lorsque vous tondez la pelouse pour la troisième ou quatrième fois et que l'herbe est plus épaisse, vous pouvez progressivement la couper à 3 cm. Il n'existe aucun avantage à laisser la pelouse pousser plus que de raison pour la couper ensuite. Les brins d'herbe doivent atteindre une certaine longueur avant de pouvoir réaliser la photosynhtèse ; c'est la raison pour laquelle il est préférable de couper l'herbe régulièrement de quelques centimètres plutôt que de tout couper d'un coup. À chaque coupe, le principe de base consiste à raccourcir le brin à la moitié ou aux deux tiers, à 2,5 ou 3 cm. Seules les pelouses moins exposées au soleil peuvent être légèrement plus longues (environ 5 cm).

Technique de coupe
Il existe réellement une technique de coupe idéale. Nous avons déjà plus ou moins traité cette question à travers les informations concernant la hauteur de coupe : peu et souvent vaut mieux que tout d'un coup. Changez de direction chaque fois que vous procédez à la tonte. Dans le cas contraire, vous inclinerez systématiquement les brins d'herbe dans la même direction, ce qui entraîne un feutrage plus rapide de l'herbe. Si vous tondez généralement vers la droite, alternez avec une tonte vers la gauche. Vous pouvez également tondre en diagonale, en changeant de côté. Si vous souhaitez obtenir un motif rayé, comme celui qui décore le gazon des stades, par exemple, il vous faudra utiliser une tondeuse équipée d'un rouleau à l'arrière. Le rouleau aplatit l'herbe dans un sens, ce qui rend visible sa face luisante. Vous pouvez employer cette technique pour créer des rayures, des carrés ou des cercles sur votre pelouse.

Désherbage
Plusieurs techniques de désherbage sont possibles. Les mauvaises herbes de petite taille, comme les véroniques et les trèfles blancs, peuvent être retirées à l'aide d'un scarificateur manuel. Utilisez fréquemment cet outil afin de déranger régulièrement les plantes ; cela les empêchera de pousser jusqu'à ce qu'elles se flétrissent. Pour les zones de plus grande taille, il est préférable d'utiliser un plus grand scarificateur à plusieurs reprises. D'autres mauvaises herbes, comme les pissenlits et les pâquerettes, peuvent être retirées à l'aide d'un tire-racine ou d'un vieux couteau de cuisine. Si vous êtes obstiné, vous pouvez désherber une grande partie de votre jardin grâce à des outils mécaniques. Si vous êtes particulièrement préoccupé par l'état de votre jardin, vous pouvez également utiliser de l'herbicide pour chasser les mauvaises herbes de la pelouse. Si votre pelouse est couverte de mauvaises herbes, cela signifie que les conditions étaient plus favorables à la croissance des mauvaises herbes qu'à celle de l'herbe. Vous êtes alors confronté à un gros problème. La terre peut être compacte (signalé par la présence de plantain commun), grasse et humide (pâquerettes et pissenlits), très pauvre (trèfle blanc) ou trop acide (mousse). Vous devez envisager de retirer intégralement ces zones, créer une structure plus appropriée à la pelouse et replanter toute la zone, ou la couvrir de gazon en rouleau. Toutefois, nous vous conseillons de consulter un paysagiste local, dans la mesure où il est difficile d'évaluer une surface de façon professionnelle sans l'étudier en détail. Conseil : dans les cas les plus graves et pour les pelouses de grande taille, ne faites pas appel à n'importe quel paysagiste. Sélectionnez-en un avec une expérience conséquente dans la mise en place des pelouses (tel qu'un spécialiste des terrains de golf), plutôt que dans la création de murs en pierre naturelle ou de bassins aquatiques.

Campagnols
Une fois les taupes expulsées, elles sont souvent remplacées par des campagnols. Ceux-ci se servent de votre jardin comme d'un garde-manger, sans faire de distinction entre les légumes, les bulbes ou les racines d'arbres. Aussi adorables que soient ces petites bêtes, la seule solution pour les arrêter consiste à poser des pièges. Vous pouvez utiliser des pièges non mortels selon votre préférence. Il est facile de déterminer le type d'animal qui a colonisé votre jardin : les taupes creusent de larges trous ovales transversaux (elles déplacent la terre de chaque côté de leur corps) et les campagnols, des trous ovales verticaux (ils déplacent la terre vers l'arrière, sous leur corps).

Scarification
La scarification permet de nettoyer l'herbe en profondeur une, deux ou trois fois par an. Retirer le feutre permet à la partie inférieure des brins d'herbe de retrouver l'air et la lumière, ce qui les rend plus vigoureux. L'engrais peut à nouveau accéder aux racines, plutôt que de nourrir la mousse et les bactéries de décomposition du feutre. Cette méthode est également très utile pour combattre les mauvaises herbes. Procédez à la première scarification de l'année en mars, puis mi/fin mai et enfin début septembre. À l'instar de la tonte, à chaque scarification, changez le sens dans lequel vous approchez la tige et travaillez en diagonale de temps à autre (reportez-vous aux informations ci-dessus concernant la meilleure technique de coupe). Après la scarification, ajoutez de la chaux et de l'engrais ; si nécessaire, réensemencez les espaces vides. Il est conseillé de procéder à l'aération après la scarification.

Réactions