Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site Web. En continuant de naviguer sur ce site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, veuillez lire notre politique de confidentialité. Cookies

Protéger les plantes en pot des conditions hivernales

Lorsque les températures baissent, les plantes en pot sensibles au gel doivent être gardées à l’intérieur. Mais l’heure est au printemps et il faut donc en profiter pour parer votre terrasse de belles plantes colorées. Quand les températures dépassent les zéro degrés, c’est le moment où vous pouvez recommencer à décorer votre terrasse. Cependant il convient de prendre des précautions, car après une longue période de faible luminosité dans un plus chaud qu’à l’extérieur, les plantes peuvent souffrir des variations de température, et encore plus de l’exposition à la lumière du soleil.

Pourquoi ne pas simplement laisser ma plante à l’extérieur ?

Les plantes en pot n’apprécient pas les températures inférieures à 0°C. Ainsi, elles sont placées en hibernation. Lorsque le climat se réchauffe, les pots doivent être remis à l’extérieur le plus tôt possible. Mais attention à respecter quelques règles. Après hibernation à des températures proches de 10°C, les plantes doivent être doucement exposées aux changements de températures dans le jardin. Les plantes doivent aussi pouvoir s’adapter au vent et aux rayons du soleil, car autrement le choc peut retarder leur croissance et causer des brûlures sur les feuilles et les pousses. Par ailleurs, le gel est à prendre en compte jusqu’à mi-mai. Une adaptation douce et progressive doit permettre à votre plante d’être plus résistante au froid.

Préparation des plantes

Il est primordial de préparer vos plantes en pot à leur nouvel environnement. Pour ce faire, sortez-les de leur pot et retirez un tiers de la terre présente. Avant de rempoter la plante, pensez à en tailler les racines à l’aide de cisailles. Les branches de la plante doivent ainsi être affinées et taillées proportionnellement. De cette manière, la quantité de branches est adaptée à la quantité de racines, de manière à ce que celles-ci soient suffisamment alimentées. Vient ensuite la phase de mise en condition au cours de laquelle la plante commence à s’acclimater à l’extérieur. Si possible, les plantes en pot doivent être placées à l’ombre lorsqu’il ne gèle pas. Les nuits où les gelées sont susceptibles d’apparaitre, il est conseillé de remettre les plantes à l’intérieur. Si les plantes sont sorties occasionnellement, elles peuvent s’habituer aux conditions extérieures. L’avantage de les sortir plus tôt est qu’elles fleuriront plus tôt.

Mise en condition douce

La plante doit être placée à l’abri du vent et à l’ombre de préférence. Attention à ne pas sous-estimer le risque d’un chaud soleil de printemps sur les feuilles des plantes qui sont restées à l’ombre tout l’hiver. C’est la raison pour laquelle la mise en condition doit être lente et douce. Au début, la plante est placée dans une zone ombragée à semi-ombragée. Vous pouvez ensuite l’exposer au soleil progressivement. Il est important de prendre en compte l’exposition au soleil lors de l’arrosage. En quelques mots : plus la plante reçoit de soleil, plus elle a besoin d’eau. Une fois que la plante s’est habituée aux nouvelles conditions climatiques, elle peut rester dehors la nuit à la seule condition qu’il n’y ait pas de gelée. Le mieux reste encore d’attendre que les Saints de Glace soient passés, aux alentours du 15 mai, pour laisser vos plantes dehors nuit et jour.

Réactions