Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site Web. En continuant de naviguer sur ce site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, veuillez lire notre politique de confidentialité. Cookies

L'été indien

À la fin de l'été, alors que les feuilles commencent à changer de couleur et que le soleil rasant brille entre les arbres, les forêts et les champs dégagent une atmosphère très spéciale. Néanmoins, c'est aux États-Unis que l'on peut admirer certains des plus beaux paysages lorsque l'été tire à sa fin, plus précisément dans les États de la Nouvelle-Angleterre. C'est là que commence le célèbre « été indien » à partir de la fin septembre, quand les feuilles d'érable et de chêne commencent à s'embraser en revêtant toutes les teintes possibles de rouge et de jaune. La merveille naturelle du feuillage d'automne est plus intense ici que partout ailleurs dans le monde.

Les forêts de feu

Rouge, jaune, orange et ocre : au cours de l'été indien, les feuilles d'érable, de chêne et d'aulne des forêts de la Nouvelle-Angleterre provoquent littéralement des explosions de couleurs. Mais pourquoi les couleurs des feuilles créent-elles ce « feuillage d'automne » si intense dans cette partie du nord-est des États-Unis ? La réponse est assez simple : en Europe de l'ouest, nos forêts, qui comprennent environ 50 espèces différentes d'arbres, se transforment également en un brasier de couleurs. Cependant, les forêts de la Nouvelle-Angleterre abritent plus de 800 espèces d'arbres, et ce sont elles qui se chargent ensemble de faire s'embraser les forêts comme des flammes pendant tout l'été indien. Il n'est pas facile de trouver le moment idéal pour observer cette rencontre unique entre les couleurs des arbres qui s'entrecroisent et la lumière du soleil déclinant.

Juste le bon moment

Les feuilles commencent à changer de couleur fin septembre et peuvent être observées à certains endroits jusqu'à la mi-novembre. Chaque année, un grand nombre « d'épieurs de feuilles » attendent le moment idéal absolu pour profiter du spectacle des couleurs à la « période de pointe du feuillage ». Le moment exact est difficile à prévoir, parce qu'un certain nombre de facteurs différents se conjuguent pour déterminer quand les différentes couleurs seront à l'apogée de leur éclat. La grande magnificence des feuilles d'automne peut se déployer plus tôt ou plus tard selon la longueur des jours, la quantité de précipitations, le niveau de sucre contenu dans les feuilles (élevé ou faible) et les températures. Ce moment particulier ne dure habituellement que quelques jours. Le département de l'énergie et de la protection de l'environnement affiche des mises à jour sur l'évolution de l'été indien sur son site Internet pour veiller à ce que personne ne manque cet événement. Une « assistance téléphonique feuillage d'automne » est également disponible 24 heures sur 24 pour tenir au courant les amateurs de feuillage des changements de couleur. C'est d'abord dans le nord de la Nouvelle-Angleterre que l'on peut voir l'été indien avant qu'il ne s'étende progressivement plus au sud. Par exemple, il peut commencer dans le Maine avant la dernière semaine de septembre, puis les forêts du New Hampshire et du Vermont changent de couleur dans les jours et les semaines qui suivent, jusqu'à ce que l'été indien atteigne finalement le Connecticut et Rhode Island plus au sud.

Pourquoi parle-t-on « d'été indien » ?

Tout amateur de jardinage se doit de s'être posé cette question au moins une fois. Le vert intense des feuilles en été vient de leur pigment, appelé chlorophylle. Lorsque les jours raccourcissent et que les températures commencent à chuter, les arbres sentent qu'il est temps de se préparer pour l'hiver. Pourquoi donc? En hiver, les arbres perdraient beaucoup de leur eau par leurs feuilles. En cas de gel, ils auraient de grandes difficultés pour obtenir du sol l'humidité dont ils ont besoin. Ils ont donc trouvé la solution pour réduire la perte d'humidité : faire tomber leurs feuilles. La chlorophylle contenue dans les feuilles est donc fractionnée et stockée dans les racines en tant que « matériau de construction » pour le printemps suivant. Une fois la chlorophylle extraite de la feuille, d'autres pigments, que la chlorophylle masquait, peuvent alors émerger. C'est alors que se produit ce phénomène unique de changement de couleur des feuilles et des arbres. Et pourquoi finalement les feuilles tombent-elles ? Dès qu'il n'y a pas plus de chlorophylle disponible dans les feuilles, une couche de liège se développe entre la tige et la base de la feuille, colmatant la cicatrice de la feuille à venir. Une fois ce mécanisme enclenché, rien ne retient les feuilles mortes sur l'arbre. Les vents d'automne les emportent alors depuis la cime des arbres et elles viennent joncher le sol, où elles se décomposent pour se transformer en précieux humus.

Chaque année, ce processus méthodique et néanmoins fascinant permet à la nature de se protéger contre les ravages de l'hiver et nous offre en même temps la vision inoubliable d'une tapisserie de feuilles aux couleurs éclatantes.

Photo : © mdbrockmann82

Réactions