Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site Web. En continuant de naviguer sur ce site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, veuillez lire notre politique de confidentialité. Cookies

Le problème du terreau blanc

C'est un problème que nombre de jardiniers amateurs ont rencontré à un moment ou un autre : jusqu'à il y a peu, votre terreau était bien entretenu et présentait une belle couleur marron. Aujourd'hui, sa surface se couvre d'une couche blanche. Avant toute chose, restez calme ! Ces dépôts blancs ne sont pas nécessairement de la moisissure, comme on a tendance à le penser.

Des dépôts inoffensifs

Lorsque vous arrosez les plantes, et plus particulièrement lorsque vous les arrosez  via la soucoupe, le sel et le calcaire présents dans l'engrais et l'eau peuvent s'accumuler à la surface du terreau. Au fil du temps, ces résidus peuvent s'installer durablement sur le terreau, même lorsque vous arrosez les plantes normalement, « par dessus ». Ils sont reconnaissables à leur texture sèche et friable. Ce type de dépôts survient lorsque l'eau et les nutriments qu'elle contient ont été absorbés par la plante, tandis que le sel et le calcaire s'accumulent dans le terreau. Pour rendre au terreau sa belle couleur marron, vous pouvez simplement retirer les premiers centimètres de terreau contenant les dépôts minéraux et remplir le pot de terreau frais. Assurez-vous de remplir le pot jusqu'à deux centimètres du bord. Dans le cas contraire, l'eau et le terreau peuvent provoquer des éclaboussures lorsque vous arrosez les plantes. En revanche, si la couche blanche présente un aspect duveteux et une odeur de moisi, vous devez agir rapidement. La moisissure n'est pas seulement disgracieuse : dans certains cas, elle peut aussi être néfaste pour vos plantes, voire pour vous.

La sobriété avant tout

On trouve de la moisissure dans la plupart des terreaux. C'est une bonne chose, car les moisissures, conjointement avec les bactéries du sol et les insectes, décomposent naturellement la matière organique présente dans la terre en engrais. Toutefois, si la moisissure se répand de façon excessive au point qu'une « mousse » devient clairement visible à la surface du terreau, il s'agit souvent d'un problème d'entretien des plantes. Si vous êtes trop généreux avec vos plantes et que vous les arrosez trop, le terreau est constamment humide, ce qui encourage la croissance de moisissures et d'oïdium.

Si vous utilisez du terreau à haute teneur en compost pour vos plantes, un arrosage excessif créera des conditions de croissance idéales pour les moisissures et les « champignons à chapeau ». Ceci est dû au fait que les substances de compostage contenues dans ce type de terreau constituent un excellent terrain pour les moisissures, qui se développent à partir de spores présentes pratiquement partout. Pour éliminer la moisissure du terreau contaminé, la meilleure solution consiste à mettre la plante à l'extérieur et à la rempoter.

Nettoyage complet

À l'extérieur, sortez la plante de son pot et retirez autant de terreau contaminé que possible. Remuez le terreau à partir du bord ou secouez soigneusement la masse racinaire jusqu'à dévoiler les racines. Si vous n'avez pas mis en place de programme d'élagage des racines spécifique pour vos plantes, vous pouvez élaguer les racines à ce stade pour stimuler la croissance. La règle de base lors de l'élagage des racines et du rempotage est de réduire la masse racinaire à environ un tiers de sa taille d'origine.

N'oubliez pas de nettoyer le pot avant d'y remettre la plante, car les spores peuvent également adhérer au pot. La meilleure façon de s'assurer que les spores ne sont pas transférées lors du rempotage consiste à rincer soigneusement le pot à l'aide d'une solution d'eau chaude et de vinaigre, avant de le nettoyer à l'aide de la brosse de récurage portable GARDENA.. Enfin, rincez soigneusement le pot à l'eau froide et propre. La plante peut retourner dans son pot avec du terreau neuf, sans moisissure et de bonne qualité. À ce stade, vous pouvez éviter tout excès d'eau ultérieur en bouchant simplement le trou de drainage du pot et en ajoutant 3 à 5 cm de graviers ou de sable grossier tout autour. Cela évite que l'excès d'eau s'écoule directement dans la soucoupe après l'arrosage. Attention à ne pas mettre le terreau moisi au rebut dans votre compost. Il est préférable de le jeter avec les déchets organiques, où les spores de moisissure ne causeront pas de dégâts supplémentaires.

Prévention des moisissures

Vous pouvez protéger le terreau frais d'une nouvelle apparition de moisissure en le laissant sécher légèrement chaque fois que vous l'arrosez. Un ameublissement occasionnel de la couche de terreau supérieure permet également d'éviter les moisissures. Cela permet de s'assurer que le terreau et la masse racinaire sont bien aérés. N'arrosez pas vos plantes trop souvent ; contentez-vous de le faire lorsque c'est nécessaire, en utilisant une quantité modérée d'eau. Vous éviterez ainsi à votre terreau de se transformer en terrain de culture toujours humide pour les spores de moisissure. Vous devez tenir compte du fait que les plantes nécessitent moins d'eau lors des mois d'hiver, entre octobre que mars, que pendant l'été. Ajoutez régulièrement une quantité suffisante mais appropriée d'engrais à l'eau. Cette étape est souvent négligée. Les fleurs et feuilles mortes à la surface du terreau doivent être retirées, car la moisissure grise (botrytis) peut se propager à la plante. Pour éviter les moisissures lors de la phase de plantation pour les plantes en pots et en jardinières, utilisez un terreau à très haute teneur en minéraux, tel qu'un terreau pour agrumes et jardinières. Un terreau riche en minéraux est moins susceptible de développer des moisissures.

L'arrosage par soucoupe est un excellent moyen de fournir de l'eau lorsque cela s'avère nécessaire : versez l'eau dans la soucoupe, puis retirez tout excès d'eau au bout d'une demi-heure. Si la plante « absorbe » la quantité initiale très rapidement, ajoutez de l'eau, puis retirez l'excédent.

Photo: © Reinhard Tierfoto

Réactions