Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site Web. En continuant de naviguer sur ce site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, veuillez lire notre politique de confidentialité. Cookies

Hellébores

La plupart des jardins semblent souvent vides et lugubres lors des mois d'hiver. Les pelouses verdoyantes ont cédé la place à un tapis de neige, et seuls quelques parterres de fleurs vides et des branches nues témoignent encore de la présence de fleurs et d'arbustes colorés. Mais à cette période de l'année, rien ne vous oblige à vous priver de fleurs. Les hellébores, également appelées roses de Noël, viennent admirablement égayer un jardin en sommeil. Habituées aux températures basses, elles fleurissent de décembre à mars et offrent une distraction bienvenue dans un paysage uniformément blanc.

Origines

Les hellébores sont issues des régions montagneuses ; on peut les trouver à des altitudes allant jusqu'à 1 900 mètres. Il s'agit d'une espèce protégée. Leur habitat naturel s'étend des Alpes orientales au nord des Balkans, en passant par l'Allemagne (principalement la Bavière), l'Autriche, la Suisse et l'Italie.

Les roses de Noël (Helleborus niger) se caractérisent par des fleurs blanches (parfois rose vif) en forme de soucoupe. La surface soyeuse des fleurs et la noirceur caractéristique des racines sont des signes distinctifs de cette plante. Celle-ci peut croître jusqu'à une hauteur de 10 à 30 cm. Ses 15 variétés sont extrêmement robustes et faciles à entretenir. Malgré leur nom, les roses de Noël n'appartiennent pas à la famille des roses, mais à celle des boutons d'or.

Hellébore signifie littéralement « nourriture mortelle ». Ce nom n'est pas anodin, car les hellébores sont en réalité vénéneuses. Il est donc conseillé de vous laver les mains après avoir touché ces plantes – ou mieux, de porter des gants lorsque vous les manipulez. En revanche, ne vous inquiétez pas pour vos animaux domestiques : ces plantes ne leur feront aucun mal tant qu'ils ne s'attaquent pas aux racines vénéneuses. En raison de leur toxicité, les hellébores étaient autrefois utilisées en tant que plantes médicinales pour le traitement des affections nerveuses et des maladies mentales. À une époque lointaine, elles étaient même utilisées en tant qu'arme chimique contre l'ennemi. Dans les régions plus rurales, les hellébores permettaient de prévoir le temps pour l'année à venir. L'extrait de la racine d'hellébore était également utilisé pour produire du tabac à priser et de la poudre à éternuer. C'est la raison pour laquelle l'un des noms allemands de cette plante est schwarze Nieswurz, soit littéralement « racine à éternuer noire ». Parce qu'elles fleurissent en hiver et qu'elles défient la neige et la glace, les hellébores ont toujours été considérées comme un symbole d'espoir.

Conseils pour la plantation

Les alentours d'un arbre à feuilles caduques constituent le meilleur endroit pour planter des hellébores ; les plantes persistantes trouveront ainsi suffisamment d'ombre en été et suffisamment de soleil en hiver. Les hellébores doivent être plantées en été. N'oubliez pas que le sol doit être calcaire pour garantir une bonne croissance et que la distance entre les plantes, qui aiment être plantées en groupe, est idéalement de 15 cm.

Les hellébores peuvent également être plantées dans des pots et conservées à l'intérieur. Utilisez un pot de grande taille, conservez-les dans un endroit frais et assurez-vous qu'elles ne sèchent pas. Il est conseillé d'acquérir du terreau de bonne qualité et de le mélanger à la terre de votre jardin, afin que les plantes bénéficient des meilleurs nutriments. Après la floraison, vous pouvez replanter les hellébores dans le jardin, les abriter du soleil sur un balcon ou une terrasse ou, si vous souhaitez les garder dans la maison, les placer sur le rebord de la fenêtre en les protégeant de la lumière directe du soleil.

Réactions