Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site Web. En continuant de naviguer sur ce site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, veuillez lire notre politique de confidentialité. Cookies

Comment libérer les rosiers des pucerons ? Nos meilleures méthodes

Juin est le mois du rosier. Dans le cercle du jardinage, ce mois est aussi appelé le « mois du rosier » puisque c’est en juin que les roses fleurissent le mieux. Mais pour faire en sorte que vos roses atteignent cette période de floraison, il est conseillé de les protéger des insectes tels que les pucerons.

pucerons - gardena

Des conditions favorables à la prolifération des pucerons

D’avril à mai, les pucerons prolifèrent, ceci étant dû au climat plus chaud et sec. Les dégâts généralement causés par les pucerons résultent en des feuilles déformées, décolorées, collantes et brillantes. Les dégâts s’aggravent lorsqu’un puceron insère sa trompe dans la plante pour en atteindre la sève. Elle est ainsi extraite comme du miellat, favorisant encore l’invasion de champignons à tâche noire ou d’autres insectes.

Prévenir la prolifération de pucerons pour vos plantes

La prévention commence dès l’achat du rosier. N’achetez que des plantes saines et robustes. Celles-ci doivent avoir une balle bien enracinée et des feuilles vertes à l’aspect sain. Une croissance solide leur offre une protection plus efficace contre les insectes.
L’utilisation de méthodes naturelles et le mélange de différentes plantes (par ex. rosiers avec lavandiers ou oignons) aident aussi à prévenir des insectes. Une quantité excessive d’engrais (avec du nitrogène) ou un arrosage insuffisant augmentent le risque d’attaques de pucerons. Veillez à respecter les instructions concernant la plantation et le soin lors de l’achat de vos rosiers.

combattre pucerons - gardena

Combattre les pucerons dans votre jardin

Méthodes de contrôle naturelles
• Les pucerons ont toute une série d’ennemis naturels dans le jardin. Cela inclut les larves de coccinelles, les coccinelles, les chrysopes, les perce-oreilles ou encore les syrphes. Coins de bois mort, boîtes de chrysopes ou encore hôtels à insectes sont autant de solutions qui de surcroit ont l’avantage de s’installer facilement dans votre jardin. Ces différents chasseurs de pucerons peuvent se multiplier, l’infection devenant ainsi moins menaçante. Assurez-vous du fait que vous êtes en mesure de fournir à ces chasseurs de pucerons les conditions de vie dont ils ont besoin. Un jardin trop organisé, dans lequel l’accent est mis sur la protection des plantes, n’est pas très attractif pour les insectes tels que les coccinelles.
• Si le nombre de pucerons n’est pas trop élevé, récupérez-les avec vos mains ou rincez-les avec un fort jet d’eau. Après cela, faites en sorte de sécher la plante.
• La solution du savon : diluez une cuillère à soupe de savon (inodore) dans un litre d’eau. Arrosez les rosiers de ce mélange plusieurs jours durant.
• Piquer la décoction d’orties : à répéter sur plusieurs jours jusqu’à ce que la zone affectée soit libérée des pucerons.
• Retirer les parties du rosier qui sont endommagées.

Utilisez des pesticides pour vos plantes

• Margosier : un pesticide naturel. Arrosez les rosiers de margosier. Cela empêche les œufs de s’installer et ainsi les larves de proliférer. A utiliser le plus tôt possible.
• Utilisez des pesticides chimiques en suivant les instructions. Ils vont pénétrer la plante et être absorbés par les pucerons à travers la sève. Mais attention, de telles solutions sont à utiliser dans des cas exceptionnels, puisque les pesticides non naturels sont néfastes pour l’environnement.

Réactions