Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site Web. En continuant de naviguer sur ce site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, veuillez lire Cookies

Fertiliser correctement

Les plantes de jardinière et de jardin ont besoin de plusieurs nutriments pour pousser sainement mais aussi pour pouvoir produire une bonne récolte de fruits et de bourgeons. Ces nutriments peuvent être apportés dans le sol sous la forme d'engrais. Si vous respectez certaines règles de base simples concernant la fertilisation, vous pouvez espérer une bonne récolte. Vos plantes deviendront résistantes aux maladies et à la vermine.

Quel est le bon engrais ?

Si vous cherchez un engrais adapté, vous avez le choix entre des engrais minéraux et des engrais organiques. Concernant les engrais minéraux, vous rencontrerez souvent le terme engrais NPK (engrais ternaire). NPK signifie azote (N), phosphore (P) et potassium (K). L'azote est nécessaire à la croissance des plantes. Le phosphore renforce les racines et permet d'obtenir de magnifiques fleurs, feuilles et fruits. Sans potassium, l'alimentation en eau de la plante est bouleversée. En utilisant ces engrais, vous traitez de façon fiable et rapide les carences potentielles de vos plantes. Les engrais minéraux au contraire apportent des nutriments plus lentement en agissant sur le long terme. Ceci est dû au fait que les nutriments sont entourés d'une enveloppe de résine qui se décompose progressivement.
Les engrais organiques ont également un effet sur le long terme. Les engrais organiques les plus connus sont le compost et la corne broyée ou la farine d'os. Le compost par exemple convient pour nourrir la plupart des arbustes et buissons. Le compost semi-mûr est particulièrement riche en azote. Il doit être appliqué à la surface du sol uniquement car il risque d'endommager les racines des plantes en cas d'action trop profonde. Le compost mûr contient quelques nutriments seulement mais il améliore la structure du sol.
Certains engrais dans lesquels la teneur en nutriments est adaptée à certaines espèces de plantes spécifiques telles que les roses, sont disponibles.

Quand faut-il mettre de l'engrais ?

Généralement, vous pouvez mettre l'engrais pendant la période de croissance qui commence en février et se termine en août. Si l'engrais est appliqué plus longtemps, les plantes ne seront pas prêtes pour la période de repos. De nouvelles pousses fines apparaîtront et elles sont sensibles au gel.
Idéalement, le gazon est fertilisé une fois au printemps, puis à la fin de l'été et à la fin de la période de croissance, c'est-à-dire à l'automne.
L'engrais doit être appliqué sur l'herbe tondue afin de garantir un contact rapide avec le sol. Après la fertilisation, le gazon doit être arrosé de façon à dissoudre l'engrais, lequel fera alors pleinement effet.

Quelle quantité d'engrais est nécessaire ?

La quantité d'engrais doit être adaptée tout d'abord aux conditions du sol puis aux besoins des plantes. Les informations relatives aux conditions du sol peuvent par exemple être obtenues auprès du service de l'environnement de la ville ou de la région. Des études menées au cours des dix dernières années ont révélé que les potagers étaient souvent surfertilisés alors que les pelouses manquaient d'engrais.
En général, vous ne devez pas utiliser trop d'engrais car une trop forte concentration de nutriments affecte les racines des plantes. En cas de saturation, les nutriments hydrosolubles sont lavés dans les couches profondes du sol et finissent tôt ou tard par atteindre les eaux souterraines. Il convient donc de mettre moins d'engrais afin de soulager l'environnement mais aussi votre panier.

Commentaires