Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site Web. En continuant de naviguer sur ce site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, veuillez lire Cookies

Comment entretenir votre jardin aquatique durant l'automne

Une eau claire permettant d'apercevoir le fond du bassin, des poissons et des crustacés bien visibles, le tout entouré de superbes plantes... Voilà ce qui fait tout l'attrait d'un jardin aquatique. Si seulement ces satanées algues n'existaient pas ! À y regarder de plus près, vous ne vous étonnerez plus d'apprendre que lesdites plantes entourant le bassin sonnent en fait le glas de la qualité de l'eau.

Cela devient particulièrement évident en automne : le vent précipite vers l'eau les feuilles tombées des arbres, et les branches et les feuilles des arbustes, autrefois élégamment penchées au-dessus de la surface de l'eau, commencent à mourir et à tomber dans le bassin. Trop souvent, les pluies automnales entraînent la terre et le paillis dans les bassins. Si rien n'est fait, tous les débris produits par votre jardin finiront naturellement dans l'eau au cours de l'automne. Cela peut avoir des conséquences fatales. Tout ce qui se décompose dans l'eau est désormais deux fois plus dangereux. Pour commencer, la décomposition des déchets verts produit des gaz de fermentation qui, une fois dissous, peuvent mettre en danger les poissons si l'échange de gaz entre l'air et l'eau est impossible en raison du gel du bassin. Les restes décomposés des plantes libèrent également leurs nutriments dans l'eau du bassin. Une bien mauvaise chose : ces nutriments serviront en effet à nourrir les algues l'année suivante.

La règle numéro un pour les jardins aquatiques est donc d'empêcher plantes et nutriments de pénétrer dans l'eau. Pour ce faire, installez un filet au-dessus des bassins et des ruisseaux afin d'arrêter les gros éléments. Élaguez les plantes présentes autour du bassin afin que leurs feuilles ne tombent pas dans l'eau. Pour cette opération, des cisailles extensibles sont recommandées : vous pourrez ainsi couper des plantes plus éloignées de la rive sans vous mouiller les pieds. Des pinces de bassin à manche long peuvent également être utilisées pour retirer les plantes tombées dans le bassin. Les tiges creuses des buissons et des herbes peuvent être laissées sur les plantes, à moins qu'il n'existe un risque de les voir tomber dans l'eau en raison du vent ou des chutes de neige. Les insectes de jardin aiment passer l'hiver dans ces plantes. Ne coupez les tiges qu'à la mi/fin mars et stockez-les dans votre jardin jusqu'à la fin du mois d'avril, afin que les insectes puissent en ressortir. Les tiges restantes demeurent magnifiques en automne et en hiver, lorsqu'elles sont arrivées à maturité et couvertes de neige. Ce sera d'autant plus le cas si elles sont illuminées grâce à un éclairage de jardin au cours de ces saisons peu lumineuses.

Pomper les sédiments ou les boues du bassin à l'aide d'une pompe à boue n'a que peu d'effet. Les poissons et autres résidents naturels du bassin aiment passer l'hiver dans la boue. Afin de garantir l'échange essentiel des gaz mentionné ci-dessus, le bassin doit être découvert à certains endroits en cas de gel sévère à l'aide d'un dispositif de protection contre la glace. Vous devez également vous assurer que suffisamment de roseaux et de brins d'herbe dépassent de la glace. Sous la glace, ils sont en contact avec l'eau, ce qui permet un échange de gaz malgré la glace, sur le modèle de la paille.

Les poissons ne doivent être retirés des bassins peu profonds pour passer l'hiver en aquarium que si le bassin est susceptible de geler complètement (voir ci-dessous pour les mesures). Retirez du bassin les nénuphars et les autres plantes aquatiques craignant la glace et placez-les dans un seau d'eau afin qu'ils restent au froid, sans subir les effets du gel. Cela vaut également pour les pompes à eau si elles ne sont pas trop profondes pour la glace (80 cm de profondeur sous nos latitudes ; dans les régions au climat plus clément, 60 cm suffisent généralement). Lorsque la température de l'eau n'atteint plus 12 °C de façon régulière, il est temps de retirer les pompes et, par la même occasion, le système de filtrage. Il s'agit de la température critique au-dessous de laquelle les bactéries présentes dans le bassin cessent d'agir et, par conséquent, n'ôtent plus l'excès de nutriments de l'eau. Toutefois, si vous utilisez une pompe de surface (écumoire), vous devez laisser branchée la pompe qui lui permet de fonctionner jusqu'à ce que le risque de chute de débris de plantes dans le bassin soit passé, vers la fin de l'automne.

Commentaires