Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site Web. En continuant de naviguer sur ce site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, veuillez lire Cookies

Le saviez-vous ?

Les batteries Ion-Lithium sont petites, légères, de haute qualité et extrêmement efficaces !

Pourquoi entend-on si souvent parler des batteries Ion-Lithium ?

L'équipement de petite taille, léger et surtout mobile devient de plus en plus répandu. Il s'agit notamment des téléphones mobiles, des ordinateurs portables et même depuis quelque temps des outils de jardinage. Ils doivent tous être alimenté en courant, mais même dans le cas des outils de jardin, les câbles d'alimentation sont considérés comme trop encombrants. Par conséquent, les batteries de haute qualité et fiables sont de plus en plus demand. Les batteries modernes ion-lithium s'utilisent aujourd'hui comme source d'alimentation pour les outils de jardin. Leur avantage : elles ne sont pas soumises à l'effet mémoire perturbateur des anciennes générations de batteries et sont donc prêtes à être utilisées à tout moment. Comment cette batterie compacte, qui présente un faible taux d'autodécharge, fonctionne-t-elle ?

Comment les batteries Ion-Lithium fonctionnent-elles ?

Comme son nom l'indique, la batterie Ion-Lithium se recharge sur un lithium d'alliage léger. Contrairement à celles en lithium, ces batteries sont rechargeables. Elles contiennent une combinaison de composants chimiques sensibles à différentes charges électriques qui peuvent réagir extrêmement vite. Les substances chimiques chargées positivement et négativement sont séparées par une paroi de plastique fine comme une gaufrette.

Les batteries Ion-Lithium fonctionne sur un principe d'aller-retour. Ce qui suit vous explique mieux ce principe : le processus de charge et de décharge provoque essentiellement un transfert d'ions de lithium, c'est-à-dire des atomes de lithium chargés électriquement, entre les deux électrodes. Lorsque la batterie se charge, les ions de lithium sont transférés en une couche en graphite composée de carbone. Durant la décharge, les ions migrent à l'inverse. Cette migration génère une force électromagnétique qui contrôle le flux des électrons. Dans des batteries Ion-Lithium, la borne positive est faite d'oxyde de métallique en lithium et la borne négative de carbone.

Que signifie l'effet mémoire ?

La capacité d'une batterie Ion-Lithium diminue avec le temps si elle n'est pas utilisée, principalement en raison de la réaction d'exploitation du lithium avec les électrolytes. Ce processus s'appelle l'autodécharge. Ceci se produit avec tous types de batterie, mais moins avec les batteries Ion-Lithium.

Avec ces dernières, l'effet mémoire est absent. Avec les anciennes batteries au nickel cadmium (NiCd), une décharge partielle fréquente fait que la batterie détecte le besoin en énergie nécessaire pour sa recharge et empêche l'utilisation de sa pleine capacité. Par contre, les batteries Ion-Lithium peuvent être rechargées à tout moment jusqu'à leur pleine capacité et présentent un faible taux d'autodécharge. Elles sont donc plus faciles à manipuler car petites et légères, malgré leur haute capacité. De plus, elles sont aujourd'hui vendues comme batteries longue durée, à des prix très raisonnables. Ceci nous permet de les utiliser dans le gros équipement gourmand en énergie.

Pourquoi cette technologie n'est disponible que depuis peu ?

Bien que les batteries Ion-Lithium soient connues, en théorie, depuis le 20ème siècle, nous n'avons pas pu les utiliser pendant des décennies. Les avantages du lithium en tant que matériau d'électrode étant déjà connus, une batterie au dioxyde de soufre-lithium a vu le jour en 1938, puis une autre au chlorure de thionyle-lithium en 1969. En ce temps, les batteries Ion-Lithium restaient toutefois extrêmement instables si mal manipulées et donc inadaptées à un usage quotidien. Cependant, en 1995, la première batterie Ion-Lithium est commercialisée par Sony. Aujourd'hui, les processus chimiques à l'intérieur de la batterie sont contrôlés par un système de gestion et de surveillance appelé BMS. Il la protège d'une décharge excessive, d'une surcharge et d'une surchauffe. Outre leur système de charge complexe, les batteries Ion-Lithium ont un corps résistant à la pression ce qui les rend 30 % plus chères que les batteries à l'hydrure métallique de nickel (NiMH).

Réactions