Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site Web. En continuant de naviguer sur ce site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, veuillez lire Cookies

Pourquoi une plante a besoin d’eau ?

Une plante a besoin d’eau pour trois raisons:
1. Une plante à besoin d’eau afin de conserver sa pression interne. Ceci est atteint plus ou moins grâce au débit d’eau constant dans la plante. En haut de la plante, l’eau est « attirée vers le haut » grâce à l’évaporation par les feuilles. Dans le bas de la plante, l’eau est « poussée » vers la pointe des racines. S’il y a absence d’eau la pression interne diminue et la plante se fane. Toute plante peut se faner. Chez les plantes ligneuses ce n’est pas aussi rapidement visible que chez les tomates ou basilic comme par exemple, parce que les arbres et buis possèdent une structure ligneuse. Selon la structure, la capacité d’absorption et d’évaporation d’eau, les plantes fanent plus ou moins vite.
2. Le débit d’eau constant dans la plante est également le canal de transport principal pour les substances de composition et les déchets, ainsi que les substances vitales et nourrissantes. L’eau atteint ainsi toutes les cellules de la plante et est donc une substance indispensable pour le transport et la solubilité.
3. Seule une petite partie d'environ trois pourcent de l'eau absorbée sera finalement métabolisée, par exemple les substances sucrées servent "à construire" de l'énergie et servent de matières de base pour d'autres substances végétales (par exemple le bois de la lignine, une sorte de longue-chaîne d'amidon).

Résumé: Etant donné qu’environ 97 pourcent de l’eau absorbée est évaporée, la tâche principale de la plante est de maintenir l’eau interne, afin que la plante reste stable et conserve assez de substances pour le transport et la solubilité. Une quantité minimum est finalement utilisée comme “nourriture”.


De quoi dépend le besoin vital en eau d’une plante ?

En quelques mots : ceci dépend de la concentration d’eau dans la plante. Les substances solubles dans l’eau doivent être suffisamment dissous afin de pouvoir être transportées facilement pour ensuite se métaboliser. En même temps le débit d’eau constant doit conserver sa pression afin d’atteindre les feuilles de la plante – sinon la plante se fane. La solubilité et la pression interne sont réglées via la capacité de transpiration de la plante, via la capacité de l’évaporation : grâce à une ouverture spéciale dans les feuilles de la plante, l’eau peut s’évaporer. Le trop peu en eau ou le besoin en eau est équilibré via les racines de la plante, ces racines fournissent de la nouvelle eau. Ceci se passe sous différents facteurs : le soleil, le vent, l’air…stimulent l’évaporation.

Le type de sol, l’eau qu’il contient, la concentration de sel et éventuellement le gel, définit la disponibilité de l’eau pour les plantes.

La plante en elle-même joue bien sûr également un rôle : la sorte, le nombre, la taille et l’âge, la santé et le métabolisme jouent un rôle important sur le besoin en eau de chaque plante.

En résume, la quantité d’eau exacte est une science de précision !


Combien d’eau peu absorber le sol ?

Cela dépend bien sûr du type de sol. Chaque sol a ses propres caractéristiques d’absorption d’eau. Un sol sableux peut garder moins longtemps l’eau qu’un sol argileux. Mais un sol sableux peut plus facilement transporter l’eau vers de plus grandes profondeurs.


Comment diminuer la consommation d’eau des plantes ?

  • Essayez de choisir des plantes qui peuvent résister à des périodes courtes de sécheresse.
  • Optimalisez la qualité de transport de l’eau de votre sol : améliorer le sol sableux avec de l’argile et de l’humus, ou ajouter du sable et de l’humus au sol argileux.
  • Plantez les plantes en groupe et protégez le sol avec des copeaux (ou autre) afin de protéger le sol des facteurs de sécheresse (soleil et vent).
  • N’arrosez pas les plantes par-dessus et ne les arrosez pas en plein soleil.
  • Ratissez le sol après une période de pluie afin que l’eau atteigne les racines plus facilement.
  • Couvrez le sol de max. 3 à 5 cm d’une couche mulching.
  • N’arrosez pas trop souvent – une à deux fois abondamment par semaine est suffisant.
  • Placez les légumes et les épices dans une serre. Ceci raccourci le temps de croissance et diminue la consommation d’eau.
  • Récoltez à temps et ne laissez pas trop longtemps la plante inutilement dans le sol.

Y-a-t-il une importance dans le type de planteur ?

Bien sûr. Selon le matériel, le design, la grandeur…le besoin en eau est différent. De plus grands planteurs ont besoin de plus d’eau et d’engrais étant donné qu’il y a plus de terreau. Ceci facilite d’autant plus le soin des plantes.
Des bacs en plastique ou en verre gardent mieux l’eau que des pots en terre cuite.
Des planteurs avec des réservoirs d’eau sont très faciles à l’emploi. Ils doivent bien sûr être remplis d’eau mais il a été prouvé que cela doit se faire moins fréquemment.
Le choix de terreau est également très important : du terreau de haute qualité va garder l’eau plus longtemps que du terreau bon marché, où l’eau traverse immédiatement la terre. De la terre trop argileuse doit être protégée d’un trop-plein d’eau.


Quels sont les avantages d’un puits d’eau ?

Cela aide à diminuer la consommation d’eau potable. Chaque année des centaines de litres tombent du ciel et disparaissent via les toits, les gouttières, les chemins…directement dans les rigoles. Raison de plus pour l’utiliser gratuitement.

Pour la planification d’un arrosage automatique ou des collecteurs d’eau de pluie, visitez