Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site Web. En continuant de naviguer sur ce site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, veuillez lire Cookies

La terre - un facteur de croissance important

Saviez-vous qu’un mauvais choix en terme de terreau peut impacter négativement vos cultures ? Les jardineries en proposent différents types, mais il n’est pas toujours facile de savoir lequel va convenir à vos plantes.

Composition du terreau

Le terreau est un mélange de différents composants, chacun ayant une fonction précise : 

L’herbe est responsable du stockage de l’eau, favorisant une meilleure structure et ventilation du sol. L’herbe étant une ressource limitée, elle peut être remplacée par des produits de substitution tels que l’humus, les fibres de bois ou de noix de coco.  

• Le compost a une forte teneur en nutriments, notamment l'azote, le phosphate, le magnésium, le soufre et l'oxyde de potassium. 

• La roche volcanique, le sable et la perlite aident à ameublir le sol. La capacité de rétention d'eau du sol est également un facteur important.

L’argile expansée est un substrat de perlite. Elle retient l’eau et les éléments nutritifs de façon très efficace.

Comment avoir un terreau de bonne qualité ?

Une terre de bonne qualité doit sentir la forêt. Elle doit être froide et soyeuse au toucher. Débris et branches doivent être bannis. Il est également important de regarder attentivement l’emballage, qui ne doit pas être décoloré. Si c’est le cas, la plupart du temps, le terreau est passé et a perdu ses nutriments essentiels.

Les différents types de terreau

Les terreaux de culture sont en phase avec les besoins des plantes. Ceci se ressent particulièrement dans ses nutriments, qui doivent garantir la bonne croissance des plantes. Mais il n’est pas indispensable d’acheter un terreau spécifique pour chaque plante.

Le terreau tout usage: 
Ce terreau est adapté à quasiment tous les domaines du jardin, que ce soit pour les bacs à fleurs ou les pots à plantes. Ainsi, comme vous pouvez le voir, un terreau spécial n’est pas toujours nécessaire ! Azote et phosphore doivent être présents, car ils sont tous les deux importants pour la croissance des plantes.

Le compost en pot:
Le compost en pot, également connu sous le nom de terreau, est parfait pour la propagation de boutures, jeunes plantes et aussi pour les semis. Il contient moins de sels fertilisants et d’azote.

terreau spécial:
Certaines plantes ne fleurissent pas avec une terre classique. Dans ce cas, l’utilisation d’un terreau spécial est requise. Les plantes ayant besoin d’une terre spéciale sont les orchidées, le cactus, les plantes de tourbière, le rhododendron et les plantes succulentes. En cas de doute, demandez conseils en jardinerie.

Terreau pour jardinières:
Ce terreau est très lâche, grâce à l’argile expansée et la pierre ponce. Ainsi, il est plus léger, plus facile à manipuler et permet d’éviter l’agglutination.

Vous devriez toujours privilégier le terreau de haute qualité car il possède tous les éléments et nutriments importants. Généralement le terreau bon marché n’inclut pas les éléments utiles au stockage de l’eau (herbe, humus, fibre de noix de coco), ce qui peut à terme tuer vos plantes.

Si vous possédez un jardin, vous pouvez installer un composteur et produire votre propre terreau en utilisant feuilles, résidus d’arbustes, déchets de fruits et légumes, résidus d’herbe, sachets de thé ou encore des œufs. Après 6 mois voire un an, presque tous les matériaux auront pourri et été transformés en terre. Mélangez le terreau de compost (1/3) et le terreau tout usage avec de l’engrais et utilisez-le comme vous en avez l’habitude. Le terreau de compost est riche en nutriments grâce à des minéraux apportés végétaux décomposés. Cependant, il est à noter que les principaux nutriments disparaissent après 4 semaines environ. Par conséquent, un bon terreau n’est pas suffisant, il faut aussi nourrir vos plantes avec de l’engrais.

Réactions