Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site Web. En continuant de naviguer sur ce site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, veuillez lire Cookies

Cultivez votre sol pour obtenir un jardin florissant

Comme tout organisme vivant, la terre de votre jardin a besoin de respirer. Le travail du sol, ou labour, est essentiel pour obtenir un jardin plein de vigueur. Voici comment procéder.

Avec le temps, le sol sous la pelouse de votre jardin ou dans vos parterres de fleurs se dénature. Dans des circonstances défavorables, les sols peuvent devenir compacts, et perdre leur structure. Les petites poches d'air sous la surface sont comprimées. L'eau et les nutriments ne se déplacent plus dans le sol. Les racines éprouvent alors des difficultés à croître, et les plantations à fleurir.
« Aucun sol n'est bon au point qu'il ne peut être amélioré. En le travaillant et en l'améliorant, vous pouvez assurer à vos plantations et à votre pelouse un apport suffisant en oxygène et en eau », explique [Tomas Welin, responsable produit pour les outils motorisés Husqvarna.]
Ceci exige de travailler le sol, ou de le labourer, c'est-à-dire principalement bêcher la terre et ajouter des nutriments ou amender le sol sous forme de paillage ou d'humus destiné à l'aérer. Pour bêcher, plusieurs techniques sont disponibles.

Bêchage de base
À l'aide d'une pelle, creusez, retournez la terre et brisez les mottes. Le cas échéant, ajoutez des nutriments et de l'humus avant de le retourner.

Bêchage simple
Avec le bêchage simple, vous couvrez toute la surface du jardin efficacement et uniformément. Divisez la surface en bandes, puis creusez un petit sillon (environ 25 à 30 centimètres de large, sur une profondeur de bêche). Placez la terre sur le côté en laissant le sillon vide. Passez à la bande suivante, soulevez la même quantité de terre et versez-la dans le premier sillon, en brisant les mottes au fur et à mesure. Poursuivez ainsi en creusant et déplaçant la terre jusqu'à ce que tout le jardin soit travaillé. Pour finir, le dernier sillon est rempli par la terre restante du premier sillon.

Travail superficiel
Pour les sols non compacts, un travail superficiel peut être suffisant. Vous utiliserez alors un scarificateur ou une bineuse en veillant à ne pas perturber la structure du sol au-delà de 5 à 8 centimètres de profondeur.

Dans quels cas le bêchage est-il inutile?
Si la terre est trop humide, vous devrez vous abstenir de bêcher pour éviter d'endommager la structure du sol.

L'approche « sans bêchage »
Si le sol est dans un bon état, le bêchage est souvent inutile. Le paillage sur la terre en couches de matières organiques jusqu'à une profondeur de 6 à 10 centimètres devrait suffire. Pendant la période de plantation, le paillage est ratissé pour permettre les plantations et les semis.

Retenez surtout que le maître-mot est « ameublir ». Vos plantations ont besoin de minéraux, d'air, d'eau et de substances organiques pour pousser et le meilleur moyen de les leur fournir consiste à travailler la terre, la retourner et ajouter de l'humus.
Il existe quantité de produits destinés à vous aider à améliorer vos parterres de fleurs, vos parcelles plus larges et vos pelouses.

Réactions